[UberPop] Frenchconomy super contente qu’on en parle autant !

UberPOP

Bonjour.

Rappelez-vous, c’était le 16 décembre 2014. Frenchconomy publiait un podcast à propos d’Uber :

où on parlait des taxis qui manifestaient contre Uber pour concurrence déloyale.

Cela a recommencé aujourd’hui (25/06/2015) :

La réponse de Frenchconomy sera toujours la même : Nous sommes passés au 21ème siècle (et par la même occasion au 3ème millénaire). La société s’est informatisée/digitalisée/numérisée. Cette évolution technologique fait qu’on ne peut pas résoudre nos problèmes actuels sur les mêmes bases (et solutions) qu’au siècle passé.

Adaptation, évolution, innovation, modernisation.

Uber s’est bâti en 6-7 ans pour atteindre une valorisation de 40-50 milliards de dollars sur le simple constat qu’il y avait une carence dans l’économie (pas assez de taxis et service moyen). Sa technologie permet un service plus rapide et moins cher.

Frenchconomy, au début de sa phase de test, a contacté des taxis. Personne n’a répondu.
La loi de l’évolution est claire : « Ce n’est pas celui qui est le plus fort qui survit à long terme, mais celui qui s’adapte ».

Les taxis doivent donc comprendre qu’ils ont une adaptation à faire (sinon, la prestation telle qu’elle disparaîtra petit à petit parce que quelque chose de « plus simple et plus rapide » est apparue sur ce marché.

Aussi, comme tous les services de ce genre, il est possible de noter le chauffeur (ce qui n’est pas possible avec un taxi).

Conclusion : Les taxis doivent comprendre qu’un changement est en train de s’opérer et organiser leur profession en conséquence (voir les points qui font qu’Uber cartonne).
Rien ne les empêche de créer eux aussi une application mobile ou de s’inspirer des bonnes idées d’Uber.
Pendant cette phase de transition, les chauffeurs Uber doivent vérifier qu’ils sont bien en autoentrepreneurs, payent leurs charges, ont suivi la formation, etc.

L’économie collaborative fonctionne (et ne crée par de pseudo concurrence déloyale) lorsque l’ancienne économie comprend qu’elle a des changements à faire et que la nouvelle économie comprend qu’elle doit se conformer à certaines règles pour ne pas bouleverser les mentalités trop vite.

Source : frenchconomy.fr/uberpop-frenchconomy-contente-parle-autant

2 réponses “[UberPop] Frenchconomy super contente qu’on en parle autant !”

  • Débrosse says:

    je trouve scandaleux que vous souteniez un système illégal tel celui d’uberpop. Si vous continuez dans un voie telle que celle -ci, je quitte la ruche.

  • Naomi says:

    Bonjour,
    Savez-vous que pour exercer les chauffeurs de taxi doivent acheter une licence (souvent à crédit) dont le prix s’élève à plus de 200 000 euros à Paris en 2015 ?

    Imaginez que vous ayez investi il y a 10 ans dans une licence, travaillé 10 heures par jour pour rembourser votre crédit et qu’aujourd’hui vous appreniez que votre fond de commerce ne vaut plus rien et que la clientèle a disparu… Seriez-vous « super content » de cela ?

    Le seul gagnant dans cette histoire, c’est l’état ! Et un chauffeur de taxi peut se voir retirer l’autorisation d’exercer en clin d’oeil, alors bien sûr, rares sont ceux qui osent s’exprimer librement.

    Je vous invite donc à réfléchir à une solution juste pour tous. Je pense que l’état devrait racheter toutes les licences de Taxi en circulation et indemniser les propriétaires pour le manque à gagner, ce qui représente une somme colossale à l’échelle nationale (environ 10 milliards d’euros seulement pour racheter les licences parisiennes). Etes-vous prêt à régler la note chers/chères contribuables ?

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !