Articles avec le tag ‘Transition Project’

[Sondage] Seriez-vous intéressé par tester les casques de réalité virtuelle du Transition Project si un tel événement était organisé ?

Protégé : Les décisions 2016 du Transition Project

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le Transition Project fête ses 2 ans, et n’est pas content…

Anniversaire 2 ans

Bonjour.

Nous sommes heureux de vous annoncer que l’association « The Transition Project » fête ses 2 ans !

Rappelons, comme chaque année, que l’association « The Transition Project » est issue de la dissolution de l’association « Resource-Based Economy Human Project » (RBEHP) qui n’avait duré que 6 mois.

Le mode de fonctionnement actuel est donc plus performant, en terme de durabilité, que le mode de fonctionnement du RBEHP.

Bien évidemment, pas mal de choses ont été faites et/ou postées sur le site depuis 2 ans (plus de 700 articles). Nous vous encourageons à utiliser le champs de recherche située sur la partie gauche du site (partie « Recherche sur ») pour retrouver tous les sujets que nous avons abordés.

Pensez également à cliquer sur « Projets –> Liste des projets » pour suivre les projets en cours.

89 personnes se sont inscrites et le site a en moyenne 1600 visiteurs uniques par mois.

Ce n’est bien sûr pas la quantité de personnes qui fait que les choses changent ou avancent (les Français sont 66 millions en 2014 et pourtant nous avons, en tant que pays, beaucoup de mal à résoudre nos problèmes sociaux et économiques) mais l’investissement que chacun consacre au changement (malheureusement, en France, cette donnée est faible).

Ce n’est donc pas la masse totale qui fait le changement mais les pionniers qui sont ensuite rejoins par d’autres (jusqu’à atteindre la masse critique qui fait basculer dans le nouveau système).

Notre politique de départ n’a pas changé : Informer sur l’Economie Basée sur les Ressources et tester des modèles alternatifs en utilisant la méthode scientifique (en particulier celle en 6 étapes que vous pouvez retrouver dans nos expériences).

Informer sur l’Economie Basée sur les Ressources car c’est la première chose à faire lorsqu’on a un projet et qu’on veut le faire partager.

Pour que les gens puissent dire : « Mais oui, c’est vrai, tout ça parait logique. Pourquoi on ne met pas ça en place ? », il faut d’abord qu’ils soient au courant de quoi on parle et qu’ils aient pu poser les questions qu’ils ont.

Un modèle social à grande échelle ne peut pas arriver si les gens ne comprennent pas comment il pourrait fonctionner, sur quoi il est fondé et quel intérêt il pourrait avoir pour eux par rapport au système auquel ils sont habitués.

L’information est donc la priorité (et c’est même une des phases les plus importantes d’une transition).

Tester des modèles alternatifs en utilisant la méthode scientifique parce que c’est ce que ferait n’importe quel citoyen EBR. On essaye d’améliorer les choses mais en ayant une méthode claire et qui est capable de mettre tout le monde d’accord quelque soit sa culture.

Bien évidemment, certains projets en cours sont à long terme (TTP France avancera à la vitesse des Français, nous l’avons toujours dit). Mais peu importe, l’essentiel c’est que l’association aura permis d’avancer sur tout ça en fournissant publiquement l’information.

Le temps venu (le jour où l’Humanité décidera de passer à la prochaine étape de son développement, ce qui correspond à une civilisation de type 1 selon l’échelle de Kardashev), alors on pourra dire que l’association aura contribué, à son échelle, à aller vers cette direction.

Nous ne sommes pas contents

Nous ne sommes pas contents pour 3 raisons :

  • La première concerne la non-utilisation du système de développement sociétal que TTP a mis en place. Si nos ingénieurs financiers et sociaux considèrent qu’une adhésion à 10 euros par mois peut changer en 2 ans des choses, c’est que le modèle fonctionne (puisqu’il a été testé). Malheureusement, peu de Français ont fait le choix de ce modèle de développement. La transition en France va donc être très lente.
  • La seconde concerne la non-utilisation du système de développement de projets amis. Il y a bien des personnes qui nous ont contactés, mais aucune n’a le niveau pour devenir un vrai coordinateur EBR avec ce que cela implique de dévotion. Encore une fois, cette attitude démontre que la transition en France va être longue.
  • La troisième concerne l’EBR en France d’une manière générale. Ca reste un sujet méconnu par la grande majorité de la population. Et bien sûr, impossible d’aller dans cette direction si les gens ne savent pas ce que c’est. Par conséquent, pour le moment, la majorité de la population va toujours croire qu’au 21ème siècle la solution c’est plus de croissance et d’emplois (même si ça ne fonctionne pas).

Bien sûr, en disant « nous ne sommes pas contents », c’est une façon d’attirer les gens sur cet article. Mais cela confirme aussi qu’en disant dès le début « Le Transition Project avancera à la vitesse des Français », notre évaluation était correcte.

Les données recueillies pendant ces 2 années confirment aussi notre théorie selon laquelle ce sont les facteurs sociaux qui limitent l’évolution d’une société avec le danger que cela crée quand il y a trop d’écart avec les facteurs technologiques. Heureusement, l’Histoire montre qu’au bout d’un moment (souvent dans la douleur), le changement social s’effectue et s’adapte au niveau technologique (souvent via les nouvelles générations).

Vous êtes dans un système monétaire poussé à ses extrêmes (c’est-à-dire même dans la bêtise), via des choses comme la destruction de notre propre environnement, l’augmentation de l’écart entre les riches et les pauvres (avec ce que cela implique en terme de délinquance selon les analyses des sciences sociales), le communautarisme, la dégradation des conditions de vie des nouvelles générations (première de l’Histoire !) et la continuité des guerres (oui oui, au 21ème siècle vous vous faites encore la guerre).

Beaucoup de gens ont maintenant conscience de cela, mais ils continuent leurs vies, ce qui maintient le système quoiqu’on en dise.

« Rien ne sert de critiquer sans proposer d’alternative » comme dirait Jacque Fresco.

Par conséquent, après ces 2 ans sur le terrain, l’analyse du Transition Project est claire :

  • Nous allons avoir (collectivement) de plus en plus de problèmes (et augmentation de ceux qui existent déjà comme la délinquance).
  • L’argent (qui est la base de notre système actuel), continue d’aller massivement dans la même direction puisque la majorité des gens n’est pas encore capable d’investir 10 euros par mois dans des systèmes alternatifs (ceux-ci ont donc du mal à émerger rapidement).

En raison des données sociales collectées pendant ces 2 ans, au vu des résultats, et étant donné que nous sommes une organisation EBR (donc utilisant la méthode scientifique en 6 points pour « arriver à » des décisions), d’autres modèles vont être mis en place petit à petit, mais ils seront moins efficaces (en terme de rapidité de développement) que les modèles d’origine développés par nos ingénieurs financiers, sociaux et techniques (qui étaient des modèles rapides et efficaces de développement mais encore trop précurseurs pour les habitudes sociales actuelles). Il va donc falloir passer par des étapes intermédiaires.

Cela ne veut pas dire qu’une transition vers un autre modèle économico-social n’est pas possible, mais comme pour les siècles précédents, cela va être long :

Economie de prédation –> Economie de subsistance –> Esclavagisme –> Féodalisme –> Mercantilisme –> Capitalisme naissant / Communisme naissant –> Capitalisme / Communisme –> Capitalisme financiarisé  –> Transition (EBR ?)

Très cordialement.

Association « The Transition Project »

Lien court de cet article : http://www.ttpfrance.org/?p=5802

[A lire également : Une solution simple à nos problèmes de société]

La voiture du Transition Project a été vandalisée

La voiture du Transition Project qui sert pour le transport des marchandises pour le projet Ruches a été vandalisée.

Tout d’abord, pendant la nuit (deuxième moitié novembre 2013), coup de crochet sur l’aile gauche avec griffure pour faire une belle marque :

Voiture Transition Project vandalisée, photo 1

Puis quelques jours plus tard, toujours pendant la nuit, dégonflage du pneu avant droit :

Voiture Transition Project vandalisée, photo 2

Les livraisons de nos produits ont toutefois pu être effectuées grâce au garage qui nous a prêté une voiture de remplacement le temps des réparations.

L’argent dépensé pour les réparations est forcément de l’argent en moins pour les autres projets TTP qui servent pourtant la cause commune…

Rappel :
1 clic = photo seule
Encore 1 clic = photo plein écran



100% des informations du Transition Project désormais disponibles sur Facebook et Twitter

Bonjour.

Le Transition Project est heureux de vous informer que 100% de ces articles/informations sont désormais disponibles sur Facebook et Twitter.

En effet, chaque dimanche, la coordination webmarketing a relayé nos informations depuis le 1er article. Aujourd’hui, 17 novembre 2013, 100% de ces informations ont été postées sur nos comptes Facebook et Twitter.

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Association-The-Transition-Project-France/451993448215846

Twitter : https://twitter.com/assottpfrance

Cordialement.

Association « The Transition Project »

[Scoopeo] Le Transition Project se casse définitivement du service

Scoopeo = mauvais service

Bonjour.

Petit rappel.

En 2012, le Transition Project s’inscrit sur Scoopeo, un digg-like conseillé par un blogueur.

Au début, pas de problème, nous pouvions poster nos articles sans soucis à signaler.

Mais en janvier 2013, Scoopeo ferme notre accès. Nous envoyons un mail, pas de réponse.

Nous créons donc un autre compte, mais problème identique en avril 2013.

Envoi d’un autre e-mail, pas de réponse…

Aujourd’hui, nous tombons sur une page d’accueil qui dit « A bientôt » avec un décompte de 261 jours.

Résultat : Nous considérons que ce service n’est pas à la hauteur de sa réputation. On ne bloque pas des comptes « comme ça » sans explication. Et quand quelqu’un envoie un e-mail, la moindre des choses est de lui répondre.

Le Transition Project décide donc de ne plus travailler avec Scoopeo et retire le lien de sa network-barre.

Cordialement.

Association « The Transition Project »

[Projet Worldvideo] La décision du Transition Project

Voici une vidéo expliquant la décision du Transition Project par rapport au projet Worldvideo.

Plus que 2 jours pour vous inscrire au Transition Project !

Bonjour.

Attention ! Plus que 2 jours avant que le Transition Project ne passe en semi-automatique !

Si vous n’êtes toujours pas inscrit, pensez à le faire en cliquant sur ce lien :

http://www.ttpfrance.org/inscription

Le statut d’inscrit est le statut de base. Vous pouvez aussi choisir d’être adhérent !

Avantages d’être adhérent :

  • Accès aux formations EBR en priorité.
  • Accès aux informations en priorité.
  • Accès à la nourriture gratuite en priorité.
  • Accès à l’électricité gratuite en priorité.
  • Accès au réseau d’entraide en priorité.
  • Vous aidez les choses à concrètement avancer.
  • Vous donnez le choix aux gens.
  • Vous pouvez prouver que des systèmes alternatifs viables ça existe !

Inscrivez-vous en cliquant sur ce lien avant le 1er février !

http://www.ttpfrance.org/inscription

Cordialement.

Association « The Transition Project »

Message envoyé aux adhérents du Transition Project

Bonjour.

Vous recevez ce mail car vous êtes, ou avez été, adhérent du Transition Project.

Je vous encourage à continuer à cotiser car tout se passe comme prévu et annoncé :

  • Les premiers adhérents ont forcément la tâche la plus difficile car ce sont les pionniers et toute la construction de base de TTP repose sur eux.
  • En continuant à cotiser, je suis sûr à 100% que le système fonctionnera pour les pionniers.
  • En terme de temps de réalisation, ce qui était prévisible est arrivé. Les Français sont des mous qui regardent passivement ce qui se passe au Transition Project mais ne participent pas (ni en temps, ni en argent). Ca avance donc à la vitesse des gens comme annoncé dès le début (j’ai toujours été clair là-dessus : le changement ne dépend QUE des gens).
  • Je reconfirme ce que j’avais dit. A savoir que nous avons déjà tout pour créer des systèmes alternatifs. Si ce n’est pas encore réellement concret en France, c’est uniquement parce que les gens sont des mous (ils regardent mais ne font rien pour que ça arrive).

Bref, je suis très confiant sur les réalisations de TTP. Les systèmes, testés à petite échelle, fonctionnent. Comme je l’ai déjà dit à Theinstanton, techniquement ça pourrait déjà être réel.

Les premiers adhérents seront les premiers servis, c’est une promesse et elle sera tenue le jour où nous arriverons au « point de basculement ». Bien sûr, c’est un gros édifice et ça ne peut donc se faire en 5 mois avec si peu de cotisants. Mais ça avance, ça je peux vous l’assurer.

Croyez bien qu’en tant que président de l’association, je n’oublie pas les adhérents et que je fais tout pour arriver au « point de basculement » le plus vite possible (mais en France, ce n’est vraiment pas facile).

Tant pis pour les gens qui n’auront pas compris l’essence du Transition Project et qui seront donc servis en dernier. Je suis sûr que certains trouveront ça dégueulasse. Mais pourquoi, dans le cadre d’une transition, servir en premier ceux qui n’ont absolument rien fait pour que ça arrive ?

Il est normal que ceux qui se sont cassés le cul, en temps et/ou en argent, soient récompensés en premier. Personne ne se casse le cul pour rien. En particulier pour un projet aussi ambitieux.

Je reste à votre disposition pour toute éventuelle question.

Guillaume, président de l’association





Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !