Articles avec le tag ‘tension’

[Electricité gratuite] Le Transition Project grille un deuxième multimètre

[Electricité gratuite] Le Transition Project grille un deuxième multimètre

Argenteuil – le 12 mai 2014 – L’association « The Transition Project » annonce, dans le cadre du respect de son mode de fonctionnement, qu’elle a grillé un deuxième multimètre pendant son temps consacré au projet SEGI.

Le projet SEGI (Système d’Energie Gratuite International) a été lancé par l’association « The Transition Project » le 21 août 2012 suite à un sondage qui a demandé aux Français leurs priorités.

Il permet aujourd’hui de proposer de l’électricité gratuite à ses adhérents dans le Val d’Oise.

Bien qu’un système ait été validé, le Transition Project continue de faire des tests.

Un générateur à piles rechargeables a été testé en mode pré-prototype. Test qui avait généré la perte de la mesure d’intensité sur le premier multimètre (le jaune) :

Multimètre 1

Un test sur la nouvelle batterie 12 V au Gel Toyo a grillé le deuxième multimètre (le vert) :

Multimètre 2

Qu’à cela ne tienne. L’association recevra dans 2-3 jours un nouveau multimètre avec fonctions capacimètre, fréquencemètre et thermomètre.

Outre la possibilité de mesurer à nouveau l’intensité électrique, pour le projet SEGI ou d’autres projets, comme par exemple les tests en cours sur les cellules cristal, le nouveau multimètre va être très utile pour les prochains mois puisque nous travaillons actuellement sur un appareil à « énergie libre ». Il me semble important, vu tout ce qui se passe en ce moment sur Internet dans ce domaine, de préciser que le terme « énergie libre » se réfère plus exactement à l’énergie radiante. Plusieurs brevets ont été déposés sur cette technique depuis une centaine d’année. Je pense principalement à Nikola TESLA ou Thomas Henry MORAY. Proposer de l’électricité écologique et peu chère est plutôt facile à mettre en place puisque nous y sommes arrivés en 1 an et demi. Toutefois, le but d’une Economie Basée sur les Ressources est de toujours faire avancer la science et les connaissances humaines. Voilà pourquoi nous faisons également de la recherche dans d’autres domaines. La fonction fréquencemètre sera utile pour cela.

précise le coordinateur du projet.

Une photo sera publiée dès l’appareil reçu.

A PROPOS DU TRANSITION PROJECT

The Transition Project (TTP) est une association française loi 1901 (association à but non lucratif) qui a pour objectif de développer des projets concrets en rapport avec l’Economie Basée sur les Ressources (EBR).

Objet : Cette association a pour objet de tester, créer et faire évoluer de nouveaux environnements et systèmes sociaux, économiques, financiers, immobiliers, scientifiques, technologiques et éducatifs en se basant uniquement sur la méthode scientifique pour résoudre les divers problèmes qui seront rencontrés. Elle a aussi pour objectif d’informer sur l’Economie Basée sur les Ressources et le Venus Project, ainsi que tout domaine s’y rattachant.

Le but de l’association est d’informer et former gratuitement les adhérents et le monde extérieur sur les principes de l’Economie Basée sur les Ressources, de les appliquer et d’expérimenter tous les sujets s’y attachant (nouvelles formes d’agriculture, mutualisation des compétences, des productions internes, des biens et des services, nouvelles technologies, sciences sociales, recherches et découvertes scientifiques, …).

L’objet est social (mise en commun et partage des ressources de l’association entre les adhérents), éducatif (informations/formations/démonstrations) et scientifique/technologique (tests de nouveaux systèmes).

L’association a une vocation internationale.

CONTACT PRESSE

http://www.ttpfrance.org/contact

Page Facebook (pensez à cliquer sur « j’aime ») : https://www.facebook.com/pages/Association-The-Transition-Project-France/451993448215846

Lien court de ce communiqué : http://www.ttpfrance.org/?p=5505



Tension du module Peltier TTP

Ca manque d’éclairage mais ça donne environ 0,60 V

Premier générateur magnétique

Bonjour.

Ci-dessous, une photo du début de la construction de mon premier générateur magnétique.

C’est grâce à lui que j’ai pris connaissance de l’induction électromagnétique.

Premier générateur magnétique

Résultat maximum obtenu : 1 V (AC)

Bien sûr, de là à faire un générateur magnétique permanent, c’est une autre histoire (qui demanderait du matériel supplémentaire et de nouveaux tests).

Cordialement.

Guillaume

Démontage du générateur électrique à rhubarbe

Bonjour.

Voici des photos du démontage du générateur électrique à rhubarbe.

Démontage du générateur électrique à rhubarbe

Ci-dessus, une photo des éléments qui composaient le générateur électrique (zinc + cuivre + fil électrique).

Démontage du générateur électrique à rhubarbe, photo 2

La première étape consiste à retirer les fils électriques (photo ci-dessus).

Démontage du générateur électrique à rhubarbe, photo 3

Puis vous mettez de côté les éléments en zinc (photo ci-dessus).

Et d’un autre côté les éléments en cuivre (photo ci-dessous) :

Démontage du générateur électrique à rhubarbe, photo 4

La dernière tâche consiste à prendre une éponge, à passer les éléments sous l’eau et à bien frotter (mettez l’élément au milieu de l’éponge, refermez puis tirez vers vous).

Démontage du générateur électrique à rhubarbe, photo 5

Les éléments en zinc sont maintenant nettoyés (photo ci-dessus). Il reste bien sûr une partie un peu noire. Si quelqu’un sait comment nettoyer des éléments en zinc complétement, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Démontage du générateur électrique à rhubarbe, photo 6

Ci-dessus, les éléments en cuivre (beaucoup plus faciles à nettoyer).

Si vous-même vous travaillez actuellement sur de petits générateurs électriques (ou même des grands), n’hésitez pas à vous inscrire au Transition Project pour les présenter sur ce site (voire être peut-être subventionné).

Cordialement.

Guillaume, coordinateur expérience Générateur électrique à rhubarbe





Comment fabriquer un joule thief

Un joule thief est un montage électronique qui permet d’augmenter la tension d’une pile.

Par exemple, si vous devez allumer une ampoule 3 V et que vous n’avez qu’une pile 1,50 V, alors le joule thief va doubler la tension de la pile et celle-ci pourra donc allumer l’ampoule de 3 V.





Comment fabriquer un petit générateur

Dans cette vidéo, les personnes qu’ils l’ont tournée parlent de batterie. Mais vu que la puissance est de 6,5 V et 100 mA, il serait plus correct de parler de générateur. Car à 100 mA, on ne peut pas vraiment parler de batterie.

En effet, dans le commerce, pour 15 euros, on peut avoir 4 piles rechargeables d’une capacité de 2850 mAh chacune. Et une batterie de moto/scooter à moins de 50 euros fait 3 Ah. Une batterie  pour PDA ou Pocket PC à 9 euros fait déjà 600 mAh.

Voilà pourquoi je pense qu’il est plus adéquat, dans ce cas précis, de parler de générateur plutôt que de batterie.

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire ci-dessous.

[Expérience 1] Générateur à rhubarbe 12 Volts

Bonjour.

Au cours des Rencontres Francophones de l’été 2012, j’ai eu l’occasion de monter un générateur à rhubarbe.

L’objectif de l’expérience était d’atteindre les 12 V avec 2 pétioles de rhubarbe.

Générateur à rhubarbe, photo 1

Avec le premier pétiole, j’ai atteint quasiment 6 V (photo ci-dessus) !

Donc j’ai continué à câbler les bouts de rhubarbe en série pour augmenter le voltage.

Générateur à rhubarbe, photo 2

Et voilà ! J’ai dépassé les 6 V !

Générateur à rhubarbe, photo 3

Sur cette 3ème photo, on peut voir que les 11 V sont dépassés !

Générateur à rhubarbe, photo 4

Voici une photo davantage zoomée sur le multimètre. Il affiche 11,30 V !

Générateur à rhubarbe, photo 5

Une semaine et 1 jour plus tard, la rhubarbe a bien vieilli. Elle est devenue noire.

Générateur à rhubarbe, photo 6

Ici on peut voir aussi la formation d’une espèce de moisissure.

Générateur à rhubarbe, photo 7

Là on voit bien la couleur qui est passée du rose foncé au noir.

Générateur à rhubarbe, photo 8

La tension a pas mal baissé. Elle est maintenant à 2,08 V.

Générateur à rhubarbe, photo 9

Au niveau de l’intensité, on obtient 145 µA.

Générateur à rhubarbe, photo 10

Concernant les électrodes, on remarque immédiatement une forte oxydation de l’anode (ici la tige en zinc).

A la question « Est-il possible de créer un générateur à rhubarbe de 12 V ?« , la réponse est oui (et même plus).

En revanche, celui-ci ne tient pas une semaine (contrairement au générateur à pommes de terre, qui en retour, lui, à le désavantage de prendre beaucoup plus de place que le générateur à rhubarbe qui a un bon rapport Tension / espace).

D’un autre côté, la rhubarbe ne coûte pas cher et on obtient quasiment 6 V par pétiole…

Cordialement.

Guillaume, coordinateur « expérience générateur à rhubarbe 12 V »

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !