Articles avec le tag ‘quinoa’

Fruits séchés, jeunes pousses et PDF

Bonjour.

Comme chaque lundi, j’écris ce message pour vous donner des nouvelles du Jardin de Guillaume.

Tout d’abord, sur la page Produits, de nouvelles choses sont maintenant commandables :

  • Alfalfa
  • Ananas
  • Basilic
  • Gingembre
  • Lentilles vertes
  • Mangue
  • Melon
  • Poire
  • Raisin

Ensuite, j’ai rajouté un PDF à télécharger qui est une sorte de mini-catalogue.

[Télécharger le PDF catalogue du Jardin de Guillaume]

Enfin, comme chaque année, j’ai lancé ma production de mélange gourmet (photo des 2 premiers germoirs ci-dessous) :

Lancement production mélange gourmet 2015

Le mélange gourmet est composé de 3 jeunes pousses : Radis blanc, lentilles vertes et quinoa blanc.

Le radis blanc est le plus doux des radis. Il possède une enzyme qui aide à digérer les graisses et les féculents. Une prise de jeunes pousses remplace, sur le plan nutritionnel, plusieurs radis.

La lentille verte contient 4 fois plus de fibres que le riz ou les pâtes. Elle possède du potassium, du phosphore, du magnésium, du calcium et du fer.

Le quinoa blanc a une haute valeur nutritive. Il est exempt de gluten et a une teneur impressionnante en micronutriments (fer, zinc, cuivre, calcium, magnésium, potassium, manganèse, lécithine et fibres).

Les graines à germer proviennent bien évidemment d’une entreprise spécialisée dans les graines à germer bios (ils ont le certificat FR-BIO-01).

Mes jeunes pousses sont cultivées uniquement de manière traditionnelle. Ca prend du temps mais ça fait de belles jeunes pousses 🙂

La production sera disponible à la boutique et sur ce site web à partir de la semaine prochaine (donc en gros à partir du 19 octobre 2015).

Très cordialement.

Guillaume

Source de l'article :

http://www.lejardindeguillaume.fr/fruits-seches-jeunes-pousses-et-pdf

Surprise des tarifs alimentaires ultra bas de l’Epicerie du Peuple, elle commande pour 7 fois plus de produits !

Tarifs Epicerie du Peuple

Argenteuil – le 30 mars 2015 – Elise, cliente à l’Epicerie du Peuple, passe sa première commande. Surprise du total de sa commande, elle commande 7 fois plus de produits !

Tout débute en mars 2015 lorsque l’Epicerie du Peuple voit le jour le vendredi 13 mars.

Une dizaine de jours plus tard, Elise décide de passer commande.

Lentilles corail + lentilles vertes + pois cassés + quinoa blanc français + rondelles de bananes séchés + frais de port = 4,44 euros !

Elise écrit alors à l’Epicerie du Peuple, surprise des tarifs ultra bas et du montant de sa commande.

Elle demande alors de rajouter des produits, pour un total final de 30,85 euros, soit quasiment 7 fois plus que la commande d’origine !

L’Epicerie du Peuple, ce sont des dizaines et des dizaines de produits à tarif social pour tous !

Pour commander, connectez-vous sur la page http://www.ttpfrance.org/epicerie-du-peuple-tarifs-mars-2015 et téléchargez le PDF.

Consultez-le pour voir les produits qui vous intéressent puis envoyez votre commande (+ votre adresse) par e-mail ou par formulaire.

Dès réception de votre commande, une facture vous sera envoyée par e-mail. Le paiement peut se faire par carte bancaire (Paypal), chèque, virement ou Western Union / Mandat cash.

L’Epicerie du Peuple envoie dans le monde entier.

La première commande est exonérée des frais de port.

L’Epicerie du Peuple annonce également que les tarifs d’avril 2015 sont en préparation et seront diffusés par PDF téléchargeable comme d’habitude.

CONTACT

http://www.ttpfrance.org/contact

[Expérience 26] Créer du quinoa extra parfait

Bonjour.

Le but de cette expérience est de créer des graines à croquer / germées de quinoa extra parfaites pour le projet Ruches.

En tant qu’association EBR, la méthode utilisée est la méthode scientifique.

La méthode scientifique est, dans l’état actuel des connaissances humaines, la meilleure méthode pour répondre à une question, mener un projet ou une expérience.

Méthode scientifique :

  • Poser une question.
  • Faire une recherche de fond.
  • Construire une hypothèse.
  • Tester avec une expérience.
  • Analyser les données.
  • Communiquer les résultats.

Poser une question

Dans le cadre de cette expérience, la question que je me pose est : « Quel est le nombre de jours de germination nécessaires pour créer des graines à croquer / germées de quinoa extra parfaites ? »

Faire une recherche de fond

  • J’ai assisté à une conférence sur les graines germées lors des Rencontres Francophones de l’été 2012.
  • J’ai lu 2 livres sur le sujet.
  • J’ai déjà effectué plusieurs expériences sur le sujet (en utilisant la méthode scientifique complète en 6 points).
  • J’ai effectué des recherches sur Internet.
  • Je fais pousser des graines germées depuis 7 mois en germoirs en verre et j’utilise un système de microferme depuis 2-3 semaines dans le cadre du projet Ruches (j’y ai déjà fait pousser des graines à croquer d’azuki).
  • J’ai lu la documentation en anglais sur la microferme.

Construire une hypothèse

Si j’utilise des graines sélectionnées (« graines extras »), que je réalise un trempage à l’ancienne (en germoir en verre) et que j’utilise ensuite la microferme, alors je vais obtenir ce qu’il y a de mieux en terme de graines à croquer / germées de quinoa extra et déterminer le nombre de jours de germination nécessaires.

Tester avec une expérience

Je mets 3 cuillères à soupe de quinoa extra dans un germoir en verre (12/02/2013 23h30) :

Quinoa

Puis je démarre un trempage de 2 heures :

Trempage quinoa extra

Au bout des 2 heures (13/02/2013 01h30), je mets les graines de quinoa extra dans un cartridge (petit plateau) :

Quinoa dans cartridge

Et je le mets dans la microferme :

Quinoa dans microferme

Au bout de 24 heures après le début de l’expérience (13/02/2013 23h30), j’obtiens ceci :

Quinoa 24 heures

Au bout de 48 heures après le début de l’expérience (14/02/2013 23h30), j’obtiens du « plutôt de la graine à croquer » (il faut donc poursuivre l’expérience) :

Quinoa 48 heures

Au bout de 72 heures après le début de l’expérience (15/02/2013 23h30), j’obtiens du « 50% graines à croquer » et certaines commencent à roser, ce qui n’est pas très uniforme :

Quinoa 72 heures

96 heures après le début de l’expérience (16/02/2013 23h30), j’obtiens une sorte de quinoa blanc rosé. Mais encore une fois, mon observation est partagée au niveau du résultat :

Quinoa 96 heures

5 jours après le début de l’expérience (17/02/2013 23h30), j’obtiens une sorte de quinoa blanc rosé / graines germées :

Quinoa 5 jours

6 jours après le début de l’expérience (18/02/2013 23h30), j’obtiens du quinoa blanc rosé :

Quinoa 6 jours

7 jours après le début de l’expérience (19/02/2013 23h30), j’obtiens un début de jeunes pousses :

Quinoa 7 jours

8 jours après le début de l’expérience (20/02/2013 23h30), j’obtiens toujours un début de jeunes pousses :

Quinoa 8 jours

9 jours après le début de l’expérience (21/02/2013 23h30), j’obtiens toujours un début de jeunes pousses :

Quinoa 9 jours

10 jours après le début de l’expérience (22/02/2013 23h30), j’obtiens de jeunes « jeunes pousses » :

Quinoa 10 jours

11 jours après le début de l’expérience (23/02/2013 23h30), j’obtiens des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 11 jours

12 jours après le début de l’expérience (24/02/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 12 jours

13 jours après le début de l’expérience (25/02/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa, mais je trouve que le fond du cartridge est bizarre (même si c’est peut-être normal) :

Quinoa 13 jours

14 jours après le début de l’expérience (26/02/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 14 jours

15 jours après le début de l’expérience (27/02/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 15 jours

16 jours après le début de l’expérience (28/02/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 16 jours

17 jours après le début de l’expérience (01/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 17 jours

18 jours après le début de l’expérience (02/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 18 jours

19 jours après le début de l’expérience (03/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 19 jours

20 jours après le début de l’expérience (04/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 20 jours

21 jours après le début de l’expérience (05/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 21 jours

22 jours après le début de l’expérience (06/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa (je trouve toujours le fond du cartridge bizarre, même si c’est peut-être normal comme aspect) :

Quinoa 22 jours

23 jours après le début de l’expérience (07/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa. J’ai décidé de le sortir un peu de la microferme car le fond est très humide :

Quinoa 23 jours

24 jours après le début de l’expérience (08/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa :

Quinoa 24 jours

25 jours après le début de l’expérience (09/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa. On dirait qu’une sorte de petit moisi apparait à quelques endroits :

Quinoa 25 jours

26 jours après le début de l’expérience (10/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa. Le petit moisi est toujours présent et j’ai bougé la couche supérieure visqueuse pour voir ce que c’est. En-dessous, il y a des graines de quinoa qui n’ont pas encore germé :

Quinoa 26 jours

27 jours après le début de l’expérience (11/03/2013 23h30), j’obtiens toujours des jeunes pousses de quinoa. Mais elles ne sont pas nombreuses. A l’endroit où j’ai bougé la couche visqueuse hier, l’eau s’est accumulée. Je l’ai donc vidée. Le petit moisi apparait toujours. Au bout de 27 jours, le résultat en employant cette méthode n’est vraiment pas génial :

Quinoa 27 jours

28 jours après le début de l’expérience (12/03/2013 23h30), j’obtiens toujours quelques jeunes pousses de quinoa. La partie à droite était humide. Le liquide visqueux bouche les trous d’évacuation. J’ai donc viré le liquide visqueux à droite et nettoyé les trous d’évacuation :

Quinoa 28 jours

29 jours après le début de l’expérience (13/03/2013 23h30), j’obtiens toujours quelques jeunes pousses de quinoa. Je confirme ce que j’ai dit hier : le liquide visqueux (désormais présent à gauche) bloque les trous d’évacuation. Ce n’est donc pas bon pour une bonne culture :

Quinoa 29 jours

30 jours après le début de l’expérience (14/03/2013 23h30), j’obtiens toujours quelques jeunes pousses de quinoa vertes foncées. Ayant atteint les 30 jours d’expérience, je mets fin à celle-ci :

Quinoa 30 jours

Analyser les données

  • 3 jours : 50% de graines à croquer
  • 6 jours : quinoa blanc rosé
  • 11 jours : jeunes pousses
  • Cette méthode de production génère un quinoa bizarre. Pour le moment, je déconseille donc cette méthode pour produire des jeunes pousses de quinoa.

Communiquer les résultats

Les résultats sont communiqués sur cette page web de manière publique, avec toutes les étapes de la méthode scientifique.

Les données obtenues vont permettre à TTP d’améliorer la qualité de ses graines à croquer, graines germées et jeunes pousses de quinoa, en utilisant une autre méthode.

Cordialement.

Guillaume, co-coordinateur projet Ruches, division scientifique

 

 

Graines à croquer (quinoa classique)

Quinoa 200 grammes

LA GRAINE DE L’ANNEE 2013 ET LA MEILLEURE SOURCE DE PROTEINES DU MONDE VEGETAL !

Le quinoa est une des plantes les plus nutritives du monde.

Il est exempt de gluten, souvent présent dans la plupart des céréales comme le blé, l’orge, l’avoine et le seigle.

La richesse du quinoa en minéraux est notable pour le magnésium, le potassium et le fer.

La teneur en fer du quinoa est en moyenne plus élevée de celle des principales céréales.

Sa teneur en fibres se rapprocherait de celle des figues (11% environ).

Une carence en fer provoque une anémie. Il est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges.

Les Incas l’appellent « chisiya mama » (mère de tous les grains). Elle a été cultivée à l’origine, et depuis des millénaires, dans la Cordillère des Andes à 3000 mètres d’altitude.

Aujourd’hui, les Indiens boliviens continuent à l’utiliser comme nourriture principale.

La FAO l’a désignée meilleure source de protéines du monde végétal.

2013 a été déclarée « année internationale du quinoa » par les Nations Unies !

LES GRAINES A CROQUER SE CONSOMMENT DIRECTEMENT, COMME DES CHIPS, LORS D’UNE PETITE FAIM OU DEVANT VOTRE TELE.

Photos production alimentaire TTP

Graines à croquer (alfalfa)

Graines à croquer (alfalfa)

Graines à croquer (azuki)

Graines à croquer (azuki)

Graines à croquer (fénugrec)

Graines à croquer (fénugrec)

Graines à croquer (haricot mungo)

Graines à croquer (haricot mungo)

Graines germées (brocoli)

Graines germées (brocoli)

Graines à croquer (lentilles vertes)

Graines à croquer (lentilles vertes)

Sachets de graines à croquer (alfalfa)

Sachets de graines à croquer (alfalfa)

 

 

 

 

 

 

Le projet Ruche avance

Bonjour à tous.

 

Le projet ruche avance, le contact avec les responsables de ruches est excellent d’autant que nous avons beaucoup d’objectifs communs. Les conseils prodigués sont nombreux et utiles surtout pour ce projet qui explore une voie que nous n’avons pas encore expérimenté. Enfin la motivation des responsables et des participants fait chaud au cœur, une ambiance qu’il faut découvrir tant coté producteur que coté client.

En ce qui concerne notre projet, nos offres de dégustations sont un succès. Les graines les plus demandées sont les graines d’alfalfa. Mais nous n’avons pas eu de reste dans toutes nos offres de dégustation.

L’hypothèse de départ se révèle donc exacte, il y a un réel besoin sur cette nourriture nous allons donc mettre cela en place de manière plus officielle. Pour cela de nombreuses démarches administratives sont à envisager et comme nous ne voulons pas que cela est un coût pour TTP nous procéderons à la vente de ces graines germées avec des tarifs qui permettront de compenser les frais de déplacement des personnes qui sont présentes pour la distribution, de ne pas nous trouver dans une situation financière délicate voir même envisager de participer à d’autres projets au sein de TTP.

Le tout en respectant pour le mieux nos objectifs d’apporter un mieux être à ceux qui le souhaitent, la nourriture est une des pistes retenues.

Pour vous donner quelques exemples tangibles vous trouverez ci-dessous quelques photos des distributions (la qualité est moyenne mais ca donne une idée) suivie de photos de graines à différents stades.

Production d’alfalfa :

Voici 3 photos vous montrant les différents stades de la germination des graines d’alfalfa :

Production de quinoa :

Voici 3 photos vous montrant les différents stades de la germination des graines de quinoa :

Production de haricot mungo :

Voici 3 photos vous montrant les différents stades de la germination des graines de haricot mungo :

Production de brocoli :

Voici 3 photos vous montrant les différents stades de la germination des graines de brocoli :

Production de lentilles vertes :

Voici 3 photos vous montrant les différents stades de la germination des lentilles vertes :

Enfin la recherche du cadre le mieux adapté à cette situation est longue car les lois et les principes administratifs sont un beaux « sac de nœuds » qu’il nous incombe de démêler, tout en assurant une approche de la germination qui soit la plus fiable possible.

Suite au prochain épisode !

Amicalement.

Hjade59

 


 

[Expérience 8] Maîtrise de la production de quinoa

Bonjour.

Le but de cette expérience est de maîtriser la production de quinoa pour le projet Ruches.

En tant qu’association EBR, la méthode utilisée est la méthode scientifique. En effet, de toutes les méthodes de prises de décisions que l’Humanité connaît actuellement, la méthode scientifique est celle qui donne les meilleurs résultats (et permet à tout le monde de se mettre d’accord lorsqu’il y a un conflit d’opinions).

Méthode scientifique :

  1. Poser une question.
  2. Faire une recherche de fond.
  3. Construire une hypothèse.
  4. Tester avec une expérience.
  5. Analyser les données.
  6. Communiquer les résultats.

Poser une question

Dans le cadre de cette expérience, la question que je me pose est : « Mes connaissances actuelles permettent-elles de produire correctement des graines germées de quinoa pour le projet Ruches ? »

Faire une recherche de fond

J’effectue depuis 4 mois des recherches sur Internet pour améliorer mes connaissances sur le sujet.

Je suis également en contact depuis 4 mois avec un ami qui étudie cela depuis plusieurs années et je lui pose des questions lorsque j’ai besoin.

Construire une hypothèse

Si la graine de quinoa a un temps de trempage de 2 heures, et que je fais un rinçage le matin et un rinçage le soir, alors j’obtiens une germination 48 heures après.

Tester avec une expérience

Je commence donc par un trempage de 2 heures du quinoa (je commence l’expérience à minuit pour que ce soit plus facile pour compter après, car la méthode scientifique implique que les éléments soient mesurables) :

Trempage du quinoa TTP

Deux heures plus tard, je procède au vidage :

Vidage quinoa TTP

16/11/2012 (00h01) : Le quinoa a maintenant 24 heures et a subi le rinçage du soir. On peut noter que déjà 50% des graines ont germé :

Quinoa TTP 24 heures

17/11/2012 (00h01) : Le quinoa a maintenant 48 heures et a subi le rinçage du matin et le rinçage du soir. On peut noter que les graines ont germé :

Quinoa TTP, fin de l'expérience

Analyser les données

  • On observe que la majorité des graines ont germé.
  • On observe que certaines ont même des germes de plus d’un centimètre.

Conclusion : L’hypothèse de départ est vraie.

Communiquer les résultats

Les résultats sont communiqués sur cette page web de manière publique avec toutes les étapes de la méthode scientifique.

Cordialement.

Guillaume, co-coordinateur projet Ruches, division scientifique

Mélange blé / riz rouge / quinoa / alfalfa

Bonjour.

Voici 2 photos d’un plat composé de blé (cuit), riz rouge (cuit), quinoa (cuit) et de graines germées d’alfalfa (crues).

Les graines germées d’alfalfa ont été produites maison !

Mélange blé, riz rouge, quinoa, alfalfa (photo 1)

Mélange blé, riz rouge, quinoa, alfalfa (photo 2)

Cordialement.

Guillaume

Rappel :

  • 1 clic = photo seule
  • Encore 1 clic = photo plein écran

Mélange de céréales et de quinoa

Bonjour.

Voici une photo d’un mélange de céréales et de quinoa. Ca m’a coûté un peu plus d’un euro pour 250 grammes :

Mélange de céréales et de quinoa, photo 1

Et une 2ème photo avec en plus des graines germées d’alfalfa :

Mélange de céréales et de quinoa, photo 2

Pour donner une idée du goût, je dirais celui de riz asiatique (non-blanc).

Cordialement.

Guillaume

PS : La totalité des 250 grammes ne sont pas dans l’assiette.

[Expérience 2] Influence du froid sur la germination des graines de quinoa

Bonjour.

L’objectif de cette expérience est de vérifier l’influence du froid sur la germination des graines de quinoa.

Germination des graines de quinoa, photo 1

Pour cette expérience, nous avons besoin :

  • De graines de quinoa
  • De 2 germoirs

Germination des graines de quinoa, photo 2

Ci-dessus, un zoom sur la boite de graines de quinoa.

Germination des graines de quinoa, photo 3

Ci-dessus, un zoom sur les boites des germoirs.

Germination des graines de quinoa, photo 4

La première chose à faire (photo ci-dessus) est de bien laver les germoirs.

Germination des graines de quinoa, photo 5

Rajouter un tout petit peu de liquide vaisselle est un plus. En effet, les germoirs ne doivent pas être placés dans un lave-vaisselle.

Germination des graines de quinoa, photo 6

On retourne les germoirs et on les fait sécher au soleil (08/08/2012 à 13h30).

Germination des graines de quinoa, photo 7

3 heures plus tard (16h30), les germoirs sont prêts !

Notez qu’au bout d’une heure et demi, je les ai retournés (ouverture vers le haut) pour faire sécher également l’intérieur.

Germination des graines de quinoa, photo 8

Voilà, nous sommes prêts. Nous avons les graines et le germoir propre !

Germination des graines de quinoa, photo 9

A partir de là, c’est très simple. Il suffit simplement de mettre une cuillère à soupe de graines dans le germoir !

Germination des graines de quinoa, photo 10

Et voilà ! On obtient un germoir prêt à démarrer l’expérience !

Germination des graines de quinoa, photo 11

Ci-dessus, une photo avec les 2 germoirs. L’un sera donc placé au réfrigérateur et l’autre attendra son heure sur la table de la cuisine.

Germination des graines de quinoa, photo 12

Voici la photo du germoir avec les graines de quinoa qui a été placé au réfrigérateur.

A cette étape de l’expérience, il est 17h00. Je compte laisser le germoir à cet endroit pendant 8 heures, donc jusqu’à 01h00 du matin. L’autre germoir (numéro 2), comme indiqué, attendra sur la table de la cuisine que le germoir numéro 1 ait fini sa « préparation au froid ».

Ainsi, il sera possible de comparer l’influence du froid, avant la phase de germination, sur la germination des graines de quinoa. On pourra par la suite savoir si la « préparation au froid » est bénéfique pour une meilleure germination.

Trempage

Comme convenu, à 01h00 du matin, j’ai retiré le germoir 1 du réfrigérateur et j’ai commencé le trempage.

Le trempage est une étape qui permet de réveiller la graine.

Germination des graines de quinoa, photo 13

Ci-dessus, une photo du germoir 1 après 8 heures au réfrigérateur.

Germination des graines de quinoa, photo 14

Le trempage est quelque chose de très simple. Il suffit simplement de mettre de l’eau dans le germoir puis de le fermer avec le couvercle. C’est tout !

Ici, les germoirs ont été remplis avec de la Vittel (c’est ce que j’avais de mieux sous la main).

Le temps de trempage du quinoa est de 2 heures. Mais cela dépend des graines.

Par exemple, le temps de trempage du cresson est de même pas 1 heure. A contrario, le temps de trempage du maïs est proche des 20 heures !

Germination

Une fois les 2 heures de trempage terminées, il faut simplement vider l’eau :

Germination des graines de quinoa, photo 15

Et attendre en laissant les graines s’égoutter (germoir tête en bas).

Germination des graines de quinoa, photo 16

Un travail rapide chaque jour

Chaque jour, quand vous vous levez et quand vous vous couchez, il faut humidifier les graines. Pour cela, à travers le couvercle perforé, remplissez le germoir à moitié puis secouez bien. Une fois ceci fait, videz l’eau à travers le couvercle perforé et laissez égoutter.

Le travail d’humidification 2 fois par jour ne prend pas beaucoup de temps. Remplir un bocal à moitié, secouer, vider l’eau puis laisser égoutter ne prend pas plus d’une minute.

Voici une photo des graines de quinoa 15 heures après la fin du trempage (09/08/2012 18h00) :

Germination des graines de quinoa, photo 17

On voit que les graines ont déjà commencé à germer.

Voici maintenant une photo de « l’humidification du soir 1 » :

Graines germées de quinoa, photo 18

Ci-dessous, une photo des graines de quinoa 24 heures après la fin du trempage :

Graines germées de quinoa, photo 19

Voici maintenant une photo de « l’humidification du matin 2 » :

Graines germées de quinoa, photo 20

Le 11 août 2012 à 01h00 du matin, j’ai réalisé « l’humidification du soir 2 ». L’humidification est vraiment importante, surtout en été, sinon les graines risquent d’avoir une sorte de moisissure. Si on fait l’humidification 2 fois par jour, normalement il n’y a pas de problème. Une troisième humidification dans la journée peut être un « plus » pour les graines.

Si vous avez le temps, pensez aussi à les démêler pour qu’elles ne restent pas trop collées ensemble.

Germination des graines de quinoa, photo 21

11 août 2012, 13h00, j’ai procédé à « l’humidification du matin 3 » :

Graines germées de quinoa, photo 22

Vu la taille des germes, on peut considérer qu’elles sont maintenant consommables :

Graines germées de quinoa, photo 23

Pensez à toujours les rincer avant de les manger.

Note : La graine germée de quinoa a un léger goût amer. Etant donné que nous sommes habitués depuis de très nombreuses années à une alimentation occidentale industrielle, il est peu probable que le « consommateur moyen » puisse manger un bol de graines germées de quinoa d’un seul coup. Il est donc conseillé d’en manger par pincées, puis d’arrêter dès que c’est trop pour vous (au niveau goût). Personnellement, j’en ai consommé plusieurs pincées dans la journée. Ca « remonte un peu la gorge », ce qui est pas mal si on doit s’exprimer (ou chanter). En tous cas, en ce qui me concerne, c’est comme ça que j’ai ressenti les choses. C’est très léger, pas de problèmes particuliers notés pendant la journée. J’ai même eu l’impression que ça a aidé à mieux gérer les maux de tête.

Pour le soir, j’ai consommé un plat « normal » dans lequel j’ai rajouté quelques légères pincées de graines germées.

Il y a donc, je pense, peu de chance qu’un « consommateur moyen » passe rapidement à une consommation importante de graines germées de quinoa car notre palais « occidental industrialisé » n’y est pas habitué.

L’idée est par conséquent de simplement consommer un tout petit peu moins de viande et de rajouter quelques pincées de graines germées dans ce que vous mangez (à un taux acceptable pour votre palais). Ainsi, comme c’est mélangé, ça passe mieux. Et surtout vous augmentez votre pourcentage de nourriture vivante, ce qui au bout de quelques semaines ne peut être qu’un avantage pour vous et votre santé générale !

Voici une photo de « l’humidification du soir 3 » :

Graines germées de quinoa, photo 24

Ci-dessous, une photo de « l’humidification du matin 4 » :

Graines germées de quinoa, photo 25

Photo de « l’humidification du soir 4 » :

Graines germées de quinoa, photo 26

Voici la dernière humidification (humidification du matin 5) :

Graines germées de quinoa, photo 27

Le premier germoir a été utilisé pour ma consommation personnelle. Le contenu du deuxième germoir a été transmis à un ami végétalien.

En effet, si c’est la première fois que vous essayez les graines germées de quinoa, 1 seul germoir (1 cuillère à soupe) suffit 🙂

Graines germées de quinoa, photo 28

Il m’arrive d’en consommer directement quelques pincées. Mais je m’en sers surtout comme ingrédient complémentaire pour les plats.

Conclusion

Pour répondre à la question d’origine, je dirais que les 8 heures au frigo ne m’ont pas semblé avoir eu une incidence sur la vitesse de germination.

Cordialement.

Guillaume, coordinateur expérience 2

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !