Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1080 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N’hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n’est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d’existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Articles avec le tag ‘problème’

LA PAROLE AUX FRANÇAIS (émission test 2)

Et si on donnait davantage la parole aux Français ? Chacun a des choses à dire sur son travail, son environnement, ses difficultés. Ou bien peut-être avez-vous un message à communiquer ?

LA PAROLE AUX FRANÇAIS (émission test)

Et si on donnait davantage la parole aux Français ? Chacun a des choses à dire sur son travail, son environnement, ses difficultés. Ou bien peut-être avez-vous un message à communiquer ?

FREE ME DONNE RENDEZ-VOUS. ILS NE VIENNENT PAS !!!

Dans cette vidéo, j’appelle Free car ils ne sont pas venus au rendez-vous qu’ils avaient fixé eux-mêmes !

J’APPELLE FREE POUR LE TECHNICIEN FIBRE QUI N’EST PAS VENU !!! (ça tourne mal)

J’avais rendez-vous avec un technicien fibre Free entre 14h00 et 16h00. Il n’est pas venu. J’appelle Free pour savoir pourquoi.

Ils ont inventé un algorithme pour résoudre la crise agricole et les problèmes économiques de la France !

Algorithme Frenchconomy

Argenteuil – le 5 mars 2016 – Frenchconomy annonce avoir inventé un algorithme pour résoudre la crise agricole et les problèmes économiques de la France.

Le site web d’économie collaborative, qui avait déjà fait une mise à jour majeure le 12 avril 2015, annonce avoir encore amélioré son algorithme en ayant travaillé de nombreux mois sur le problème de la crise agricole et des problèmes économiques de la France.

Un algorithme est une suite finie et non ambiguë d’opérations ou d’instructions permettant de résoudre un problème ou d’obtenir un résultat. Selon Frenchconomy, la crise agricole et autres problèmes économiques de la France peuvent se résumer à un simple problème mathématique.

« En informatique théorique, un problème est un objet mathématique qui représente une question ou un ensemble de questions auxquelles un ordinateur devrait être en mesure de répondre. Nous avons assez de données aujourd’hui pour voir ce qui fonctionne économiquement et voir ce qui ne fonctionne pas, en sachant qu’il y a par définition beaucoup plus de choses qui ne fonctionnent pas que de choses qui fonctionnent. Par conséquent, il est possible d’utiliser ces données pour optimiser un système économique dans un algorithme. » précise le responsable du projet.

« Un problème peut ne pas être décidable, cela signifie que bien qu’il soit correctement posé, il n’admet pas de résolution par algorithme. En revanche s’il est décidable, ce qui est le cas de la crise agricole et des principaux problèmes économiques de la France, une deuxième question se pose, concernant l’efficacité de la recherche d’une solution. Dans ce cas il faut fixer une représentation des données et des solutions du problème pour pouvoir dire quelque chose sur la complexité. Une possibilité est de postuler que les instances et les solutions sont représentées par un tableau binaire, contenant donc uniquement des 0 ou des 1. Pour simplifier, je dirais que le problème se résume à ‘Ca ne fonctionne pas’ (0) ou bien à ‘Ca fonctionne’ (1). » rajoute-t-il.

Les types de problèmes

Le problème de décision : Problème où la réponse est soit oui soit non.

Le problème de recherche : Problème où la réponse est un élément associé à l’élément d’entrée par la relation qui apparaît dans l’énoncé du problème.

Le problème de dénombrement : Problème qui vise à déterminer le nombre de solutions d’un problème de recherche donné.

Le problème d’optimisation : Problème qui cherche une solution « meilleure » que les autres parmi toutes les solutions possibles d’un problème de recherche.

Le problème de fonction : Problème où 1 seul résultat au plus est attendu pour chaque entrée, mais sa nature est plus complexe que celle d’un problème de décision puisque le résultat est une valeur et non pas un simple « oui » ou « non » comme dans un problème de décision.

L’algorithme de Frenchconomy et les types de problèmes

L’algorithme de Frenchconomy utilise principalement le problème de décision, le problème de dénombrement et le problème d’optimisation. Cela signifie que lorsque vous utilisez la plateforme, donc l’algorithme, celui-ci détermine mathématiquement et scientifiquement le meilleur choix pour vous en fonction des données disponibles à l’instant T.

Par conséquent, lorsque vous utilisez la plateforme, vous faites automatiquement le meilleur choix économique possible au moment où vous le faites.

Base de données et niveau de connaissance générale d’un pays

« La priorité est de recueillir des données. Plus notre base de données aura de données, plus le problème d’optimisation sera efficace. En d’autres mots, plus vous utiliserez l’algorithme, plus celui-ci deviendra efficace. Ce qui en quelque sorte est le contraire de la politique : Plus vous avez d’élections, moins votre système économique est efficace, car tout simplement les cerveaux cumulés de tous les ministres ne peuvent pas résoudre l’ensemble des problèmes de presque 67 millions de Français. Deuxièmement, le nombre d’utilisateurs. C’est un élément crucial pour réussir. Si personne ne s’inscrit sur la plateforme, nous obtenons peu de données et peu d’utilisateurs en action, ce qui retarde d’autant plus la recherche de l’intelligence maximale. Ce n’est pas parce que vous développez un algorithme génial que la population est prête à l’utiliser. Soit parce qu’elle ne le connaît pas. Soit parce qu’elle ne le comprend pas. Soit parce qu’elle préfère garder ses habitudes même si ça la mène droit dans le mur. Par conséquent, on pourra développer le meilleur algorithme qui soit, si personne ne l’utilise, si aucune communauté ne se crée autour, aucune évolution ne sera possible et vos problèmes économiques se répéteront. On ne peut pas résoudre un problème avec le même niveau d’intelligence qui l’a créé disait Einstein. Pour conclure, la technologie est là, mais cela va être très dur d’expliquer aux gens de passer un maximum de requêtes via notre site web. Il est hors de question que nous dépensions des millions d’euros pour ça. Développer un algorithme ne coûte rien à part du temps et des ressources intellectuelles. Changer des habitudes prend soit du temps à cause de l’évolution lente des consciences, soit des millions d’euros pour marteler les cerveaux et les influencer vers une direction. Aussi bénéfique soit-elle, nous pouvons apporter la technologie mais pas le choix national d’utiliser un système plutôt qu’un autre. » précise le responsable du projet.

Ne reste plus qu’à chacun à s’inscrire sur www.frenchconomy.fr et à l’utiliser pour que le programme s’améliore de lui-même au fil des données collectées.

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Source : http://www.vternet2.tv/invente-algorithme-resoudre-crise-agricole-problemes-economiques-france/

1 mois après, le maire de Marseille n’a toujours pas répondu à Frenchconomy !

Paysage Marseille

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Argenteuil – le 26 mars 2015 – Frenchconomy, la plateforme d’économie collaborative française connectée, informe les Marseillais qu’1 mois après l’envoi de sa proposition pour résoudre les problèmes des quartiers Nord, le maire de Marseille n’a toujours pas répondu.

Rappelez-vous, c’était le 18 février 2015, Frenchconomy écrivait au maire de Marseille pour lui proposer une solution aux problèmes des quartiers nord.

Frenchconomy.fr était alors mise au courant des problèmes des quartiers nord de Marseille. A cette occasion, la plateforme d’économie collaborative avait décidé, après une recherche sur les soucis plus spécifiques des quartiers nord de Marseille, d’écrire à Jean-Claude GAUDIN pour lui proposer une solution.

Frenchconomy, après avoir pré-écrit le courrier, avait tout simplement utilisé le formulaire de contact « écrire au maire » disponible sur marseille.fr

Dans ce courrier limité à 2000 caractères, Frenchconomy proposait au maire de Marseille de mettre en place une économie collaborative dans les quartiers nord afin de résoudre les différents problèmes rencontrés (chômage, insécurité, …).

L’économie collaborative représente actuellement 15 milliards de dollars dans le monde et on estime qu’elle représentera 335 milliards de dollars en 2025.

Elle permet :
– De réduire la violence.
– D’améliorer les conditions des populations locales.
– De faire baisser le chômage.

La technologie Frenchconomy permet aussi :
– De savoir les besoins locaux.
– De savoir quels métiers créer.
– De savoir qui a besoin de quoi.
– De savoir les biens et services à apporter en priorité sur une zone donnée.

Ce sont des points que Frenchconomy peut garantir à partir du moment où la population locale joue le jeu.

Après plus d’un mois d’attente, Frenchconomy n’a toujours pas reçu de réponse.

La non-réponse du maire nous démontre quelque chose que nous pensons depuis longtemps. A savoir que les pouvoirs publics, à l’exception de ceux du Nord – Pas de Calais, sont bloqués dans leur idéologie politique de droite ou de gauche. Ils sont incapables de penser 21ème siècle, d’utiliser/comprendre les possibilités des nouvelles technologies et encore moins de penser et agir pour mettre en place une économie du 21ème siècle comme par exemple l’économie collaborative qui pourrait pourtant résoudre bon nombre de problèmes. Tant que cette forme de pensée sera au pouvoir, les Français doivent s’attendre à ce que le changement ne soit pas pour maintenant et à conserver les problèmes générés par le système actuel. N’oubliez jamais pour l’anecdote, qu’en 2015, le président de la France n’a même pas un ordinateur dans son bureau…

précise le coordinateur du projet.

Frenchconomy envisage d’envoyer le même message par courrier postal pour voir si cela permettra une réponse (ne serait-ce que pour le test), mais se demande alors à quoi sert le formulaire de contact sur le site marseille.fr

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Lien source du communiqué : http://www.frenchconomy.fr/?p=416

Frenchconomy écrit au maire de Marseille pour proposer une solution aux problèmes des quartiers nord

Paysage Marseille

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Argenteuil – le 18 février 2015 – Frenchconomy, la plateforme d’économie collaborative française connectée, écrit à Jean-Claude GAUDIN, maire de Marseille, pour lui proposer une solution aux problèmes des quartiers nord de Marseille.

Dernièrement, Frenchconomy.fr a été mis au courant des problèmes des quartiers nord de Marseille. A cette occasion, la plateforme d’économie collaborative a décidé, après une recherche sur les soucis plus spécifiques des quartiers nord de Marseille, d’écrire à Jean-Claude GAUDIN pour lui proposer une solution.

Frenchconomy, après avoir pré-écrit le courrier, a tout simplement utilisé le formulaire de contact « écrire au maire » disponible sur marseille.fr

Dans ce courrier limité à 2000 caractères, Frenchconomy propose au maire de Marseille de mettre en place une économie collaborative dans les quartiers nord afin de résoudre les différents problèmes rencontrés (chômage, insécurité, …).

L’économie collaborative représente actuellement 15 milliards de dollars dans le monde et on estime qu’elle représentera 335 milliards de dollars en 2025.

Elle permet :
– De réduire la violence.
– D’améliorer les conditions des populations locales.
– De faire baisser le chômage.

La technologie Frenchconomy permet aussi :
– De savoir les besoins locaux.
– De savoir quels métiers créer.
– De savoir qui a besoin de quoi.
– De savoir les biens et services à apporter en priorité sur une zone donnée.

Ce sont des points que Frenchconomy peut garantir à partir du moment où la population locale joue le jeu.

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Source du communiqué : http://www.frenchconomy.fr/?p=400

La solution pour résoudre nos problèmes de société

Lien court : http://www.ttpfrance.org/?p=5911

[Projet SEGI] Le Transition Project investit plus de 500 euros pour passer à l’étape supérieure

TTP 500 euros projet SEGI

L’association The Transition Project souhaite annoncer aux francophones qu’elle vient d’investir plus de 500 euros dans du nouveau matériel pour le projet SEGI.

Argenteuil – le 30 avril 2014 – L’association The Transition Project annonce officiellement à l’ensemble des francophones qu’elle vient d’acheter plus de 500 euros de matériel pour faire passer le projet SEGI à une étape supérieure.

Le projet SEGI (Système d’Energie Gratuite International) a été lancé par l’association « The Transition Project » le 21 août 2012.

Il consiste à fournir gratuitement de l’électricité aux adhérents.

Pour le moment, un système de base a été testé puis mis à la disposition des adhérents une fois validé, ce qui permet désormais, à une échelle départementale, de fournir de l’électricité gratuite aux adhérents (dans la limite du stock disponible).

Aujourd’hui, le Transition Project souhaite passer une nouvelle étape et vient d’investir plus de 500 euros pour que cela soit réalisable.

« Si une petite association loi 1901 est capable de le faire en 1 an et demi, imaginez ce que ça pourrait être au niveau national si une décision politique similaire était prise. Pour réussir, il n’y a que 3 ingrédients : des gens capables de mettre au moins 10 euros par mois dans une caisse commune, du temps et entre 1 et 3 personnes motivées pour suivre notre méthode. Il y a beaucoup de personnes qui parlent, mais peu qui réalisent concrètement les choses et les montrent » précise le coordinateur du projet.

« Tout ce que nous faisons est copiable par n’importe qui. Si ce n’est pas plus développé, c’est uniquement parce que les gens ont le souhait mais pas la vraie motivation concrète pour le faire. Surtout qu’on propose notre aide gratuitement et qu’il y a juste à suivre nos méthodes. C’est vraiment simple, sauf dans un pays où les gens ne comptent que sur le gouvernement pour résoudre leurs problèmes. Il ne faut pas s’étonner que le changement ne soit pas pour maintenant. Pourtant, il est à portée de mains de n’importe quelle association d’individus capables de mener un projet alternatif jusqu’au bout » rajoute-t-il.

A PROPOS DU TRANSITION PROJECT

The Transition Project (TTP) est une association française loi 1901 (association à but non lucratif) qui a pour objectif de développer des projets concrets en rapport avec l’Economie Basée sur les Ressources (EBR).

Objet : Cette association a pour objet de tester, créer et faire évoluer de nouveaux environnements et systèmes sociaux, économiques, financiers, immobiliers, scientifiques, technologiques et éducatifs en se basant uniquement sur la méthode scientifique pour résoudre les divers problèmes qui seront rencontrés. Elle a aussi pour objectif d’informer sur l’Economie Basée sur les Ressources et le Venus Project, ainsi que tout domaine s’y rattachant.

Le but de l’association est d’informer et former gratuitement les adhérents et le monde extérieur sur les principes de l’Economie Basée sur les Ressources, de les appliquer et d’expérimenter tous les sujets s’y attachant (nouvelles formes d’agriculture, mutualisation des compétences, des productions internes, des biens et des services, nouvelles technologies, sciences sociales, recherches et découvertes scientifiques, …).

L’objet est social (mise en commun et partage des ressources de l’association entre les adhérents), éducatif (informations/formations/démonstrations) et scientifique/technologique (tests de nouveaux systèmes).

L’association a une vocation internationale.

CONTACT PRESSE

http://www.ttpfrance.org/contact

Page Facebook (pensez à cliquer sur « j’aime ») : https://www.facebook.com/pages/Association-The-Transition-Project-France/451993448215846

Lien court de ce communiqué : http://www.ttpfrance.org/?p=5395

C’est quoi le problème avec notre culture ?

Sous-titres en français disponibles :

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !