Articles avec le tag ‘pétrole’

Pourquoi tout va s’effondrer

[Documentaire] L’énergie du futur

Lien court : http://www.ttpfrance.org/?p=5137

Désamorçons Keystone, la méga bombe climatique‏

Chers amies, chers amis,

Les États-Unis s’apprêtent à prendre LA décision environnementale qui marquera la présidence Obama : autoriser ou non la construction d’un oléoduc monstrueux qui transportera chaque jour jusqu’à 830.000 barils du pétrole le plus sale au monde du Canada jusqu’au sud du Texas.

S’il est validé, le projet d’oléoduc Keystone XL injectera des milliards de dollars dans les poches de quelques entreprises, mais aussi des millions de tonnes de carbone dans l’atmosphère. On dit qu’il s’agit du «détonateur de la plus grande bombe au carbone de la planète». Sa construction a jusqu’ici été reportée grâce à des mobilisations citoyennes courageuses et une décision de justice vient de porter un sérieux coup au projet. Aujourd’hui, si nous agissons vite et en nombre, nous pouvons enfin lui donner l’estocade.

Le secrétaire d’État américain, responsable des relations entre les États-Unis et le reste du monde, a lancé une dernière phase de consultation publique. Il sait que cette décision est un test vital sur la capacité des États-Unis à lutter contre le changement climatique. Faisons de cette consultation un référendum mondial en l’inondant de centaines de milliers de messages de tous les pays du monde appelant John Kerry à refuser le projet Keystone et à sauver la planète. Nous n’avons que quelques jours avant la fin de cette consultation publique. Signez ici :

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_keystone_xl_pipeline_loc_fr/?bUQKnbb&v=36700

La ruée vers le Pétrole est d’ores et déjà intense — les industriels ont acheté des espaces publicitaires dans le métro de Washington, que les politiciens empruntent pour se rendre à leur travail. Si nous atteignons un million de signataires, Avaaz ripostera dans la capitale américaine, en plaçant des publicités à côté des leurs, afin que John Kerry et ses conseillers entendent d’abord la voix du peuple.

Les grandes firmes pétrolières sont la face émergée de l’iceberg. En effet, les États-Unis sont la cible de leurs lobbys qui comptent bien se remplir les poches avec l’oléoduc. Tout ça au prix de notre futur. Le pétrole tiré des sables bitumineux est l’énergie fossile la plus sale jamais concoctée – libérant 3 à 4 fois plus de pollution que le pétrole “classique” !

L’an dernier, Barack Obama a déclaré qu’il n’autoriserait le projet KeystoneXL que s’il était prouvé qu’il n’aggraverait pas la crise environnementale pour les futures générations. Et le secrétaire d’État Kerry, qui a fait du réchauffement climatique son cheval de bataille, veut s’imposer comme chef de file sur l’échiquier mondial. Il sera donc très sensible à l’opinion internationale. Les partisans de l’oléoduc prétendent qu’il créera des emplois dans le génie civil et permettra une plus grande indépendance vis-à-vis des grands pays producteurs de pétrole. Mais Barack Obama sait que d’énormes gisements d’emplois se trouvent dans le développement des énergies propres, et que le réchauffement climatique est peut-être la plus grande menace à la sécurité américaine et mondiale.

Nous sommes déjà en train de gagner. Il y a trois ans, la construction de cet oléoduc semblait jouée d’avance. Mais les citoyens sont passés à l’action : des milliers de personnes ont été arrêtées lors de la plus grande manifestation de désobéissance civile du pays depuis des dizaines d’années et Obama a refusé le premier tracé du projet. Chacun, apportons nous aussi notre pierre à l’édifice en envoyant un nombre de commentaires du monde entier JAMAIS VU pour une décision américaine et donnons au secrétaire d’État John Kerry et au président Obama le mandat citoyen dont ils ont besoin pour rejeter le projet.

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_keystone_xl_pipeline_loc_fr/?bUQKnbb&v=36700

Que nous soyons en Alberta, où l’oléoduc démarre, en Europe, qui se remet à peine d’inondations historiques, en Australie, où l’été a vu un nombre record de départs de feu, ou dans tous les pays où la météo extrême fait des victimes, nous sommes tous touchés par le réchauffement climatique. Agissons aujourd’hui pour jouer un rôle crucial dans la victoire qui arrêtera cet oléoduc insensé et créer un vrai mouvement pour la planète.

Avec espoir,

Pascal, David, Luis, Antonia, Emma, Patri, Wen, Ricken et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS:

Or noir à vendre (infographie de Radio Canada)
http://www.radio-canada.ca/sujet/or_noir_a_vendre

Cinq questions sur Keystone XL, l’oléoduc qui embarrasse Barack Obama (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/02/04/cinq-questions-sur-keystone-xl-l-oleoduc-qui-embarrasse-barack-obama_4359748_3244.html

Aux États-Unis, bras de fer autour du pipeline de la discorde (Alter-Echos)
http://alter-echos.org/extractivisme-ressources-naturelles/aux-etats-unis-bras-de-fer-autour-du-pipeline-de-la-discorde/

CONTROVERSE – Obama doit-il rejeter le projet d’oléoduc Keystone ?
http://www.courrierinternational.com/article/2013/03/21/obama-doit-il-rejeter-le-projet-d-oleoduc-keystone-xl?page=all

Keystone XL : l’oléoduc créera seulement 50 emplois permanents selon Obama (Le Devoir)
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/384013/keystone-xl-l-oleoduc-creera-seulement-50-emplois-permanents-selon-obama

Keystone : des opposants rassurés par l’attitude prudente de Kerry (La Presse)
http://www.lapresse.ca/environnement/201401/19/01-4730295-keystone-des-opposants-rassures-par-lattitude-prudente-de-kerry.php

Énergie et environnement: l’exploitation des sables bitumineux en Alberta (Canada) (Mappemonde)
http://mappemonde.mgm.fr/num15/articles/art07304.html

Sables bitumineux (dossier de Radio-Canada)
http://ici.radio-canada.ca/actualite/decouverte/dossiers/62_sable_bitum/

Des milliers d’Américains manifestent contre Keystone XL (Radio Canada)
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/02/17/005-keystone-xl-manifestation-washington.shtml

Pétition keystone XL

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_keystone_xl_pipeline_loc_fr/?bUQKnbb&v=36700

Histoire et futur de l’énergie (par Guillaume)

Centrale maglev

Bonjour.

Je me suis permis de faire quelques recherches sur l’Histoire et le futur de l’énergie. Voici le résultat de mes découvertes.

Pendant la Préhistoire, il n’y avait que 2 sources d’énergie : le soleil et les muscles.

Le soleil était la seule façon de se réchauffer. Donc le soir et la nuit, ainsi que pendant l’hiver, il était très difficile de se réchauffer.

Pour toute activité nécessitant un déplacement (d’un Humain ou d’un matériel), la seule façon de procéder était d’utiliser ses muscles.

Puis vint l’Homo Erectus, qui apparut vers -1.000.000 et s’éteignit vers -300.000. Il devint la première espèce à domestiquer le feu.

Selon une équipe israélienne, les premières traces de domestication du feu datent de -790.000 (site du Gesher Benot Ya’aqov au bord du Jourdain).

Toutefois, ce n’est qu’entre -400.000 et -350.000 que celle-ci fut réellement effective (attestations archéologiques en France, Allemagne et Hongrie). La « technologie » prit de l’ampleur a partir de -200.000 (Homo Neanderthalensis).

Grâce à ce contrôle du feu, l’Humain a pu fabriquer des outils plus performants et cuire sa nourriture (et dans une certaine mesure se réchauffer selon les travaux de l’anthropologue Wiktor Stoczkowski).

Sachant que l’espèce Homo, dont nous sommes les descendants, est apparue au plus tard il y a environ 2.400.000 ans, il a fallu quand même 2.200.000 ans pour que cette forme d’énergie soit maîtrisée et utilisée massivement !

L’homme moderne (Homo Sapiens) arrive en Europe vers -35.000 et invente le propulseur à crochet (dispositif permettant d’accroître la vitesse initiale et donc la portée ou la force de pénétration d’un projectile). Le propulseur prolonge le bras humain et multiplie sa force par effet de levier.

La Révolution Néolithique démarre vers -14.000 et l’Homme utilise alors les animaux seulement pour la viande.

Vers -7000, l’Homme commence à utiliser l’énergie animale (« Révolution des produits secondaires »).

Vers -2000, utilisation du vent pour les navires.

Vers -200, invention du miroir parabolique par le Grec Archimède lors du siège de Syracuse (-213). Cette technologie est toutefois remise en cause suite à l’expérience de janvier 2006 par les étudiants du MIT (émission Mythbusters sur Discovery Channel).

Vers l’an 200, développement des moulins à eau pour arroser les champs.

Il faudra ensuite attendre le 7ème siècle (années 600) pour voir l’invention des moulins à vent.

Notez que pendant tout le Moyen-Age, donc en gros de l’an 500 à l’an 1500, nous sommes toujours dans une société de basse énergie (utilisation de l’énergie humaine supérieure à l’utilisation de l’énergie mécanique dans la production humaine). L’énergie humaine représente toujours 98% de l’énergie de production…

Que ce soit pour pousser une brouette ou construire une maison, c’est toujours l’énergie humaine qui prime (idem pour toutes les machines à manivelles, leviers, poulies, …).

La cheminée n’est standardisée qu’à partir du 11ème siècle.

Le soleil, l’énergie animale, l’eau et le vent ne représente qu’une toute petite partie de l’énergie totale utilisée (2%).

Heureusement, à la fin du 15ème siècle (1401-1500), nous avons (entre autres) Christophe Colomb (1451-1506) et Léonard de Vinci (1452-1519) qui permettent de changer et faire évoluer la société vers une autre période : la Renaissance.

Selon l’Académie Française, la Renaissance commence en 1453 (remarquez que ça correspond à la décennie où l’imprimerie a été inventée par Johannes Gutenberg en Europe).

Notez également que pendant les années 1500, malgré l’imagination de Léonard de Vinci, aucune avancée majeure concernant l’énergie n’a eu lieu. A cette époque, on améliore plutôt les fortifications, les armes à feu et les canons.

1629 : Jouets à vapeur (Giovanni Branca). Encore à cette époque, l’énergie vapeur en est à son stade primitif (peu de rendement).

1672 : Première machine de production continue d’électricité statique par Otto Von Guericke (fonctionne par frottement des mains).

1690 : Cylindre piston à vapeur de Denis Papin (base de travail pour les futures machines à vapeur industrielles).

1698 : Machine à vapeur de Thomas Savery (pompe destinée à l’exploitation minière).

1711 : Machine à vapeur commercialisable de Thomas Newcomen (4500 watts). Pompage de l’eau dans les mines.

1781 : Machine à vapeur de James Watt. Début de la Révolution Industrielle.

Machine à vapeur

La machine à vapeur conçue par James Watt a permis de passer d’une machine d’usage limité (Newcomen) à une machine efficace aux nombreuses applications. Ce fut la source d’énergie principale de la Révolution Industrielle naissante, dont elle a considérablement accru la capacité de production. Elle fut également essentielle pour les progrès qui ont suivi dans le domaine des transports, comme le bateau à vapeur et la locomotive.

Cette date est importante car elle marque le début du déclin de l’énergie humaine (face à l’énergie machine).

1785-1820 : Gaz naturel (illumination des rues, chauffage domestique, cuisson des aliments, …).

1829 : Locomotive Rocket de George Stephenson.

1859 : Pétrole (USA).

1871 : Première génératrice industrielle de courant continu (machine de Gramme).

1879 : Ampoule électrique.

1882 : Usine de production d’électricité en courant continu avec 6 dynamos Jumbo (Thomas Edison) + découverte du courant alternatif (Nikola Tesla).

1886 : Voiture à essence (Bentz et Daimler).

1887 : Génératrice à courant alternatif (Nikola Tesla). Début de l’ère électrique moderne.

1900 : Energie humaine = 55% de l’énergie de production.

1908 : Popularisation de la voiture grâce à la Ford T (825 dollars alors qu’une voiture coûtait en moyenne 2000 dollars à l’époque).

1903-1911 : Atome et énergie atomique (Marie Curie).

1927 : Année durant laquelle l’Humanité est passée d’une société de basse énergie à une société de haute énergie (énergie humaine <50% de l’énergie de production).

Cette date est capitale dans ma théorie concernant l’évolution ratée de l’Humanité. En effet, je pars du principe que l’Humanité, ayant atteint le niveau « société de haute énergie » en 1927, aurait pu, disons au moins dans les années 1930, commencer à créer un modèle économico-social d’abondance.

Ce modèle n’est pas possible dans une société de basse énergie (c’est pour ça que la majorité travaille pour le confort d’une minorité).

Mais quand une civilisation atteint le niveau « société de haute énergie », alors sa productivité permet le confort pour tous (si on en fait le choix collectivement).

1951 : Première centrale nucléaire.

(1 gramme d’uranium produit autant d’énergie que 3 tonnes de charbon)

Avant l’invention de la machine à vapeur par James Watt, la puissance générée par un Humain était de 2000 Kcal.

En 1992, dans notre société de haute énergie, la puissance générée par un Humain était de 89.000 Kcal. Et cela continue d’augmenter…

1 Humain de 1992 = 44,50 Humains d’avant 1800 !

4000% de gains en 192 ans !

Le futur de l’énergie

Le pétrole représente actuellement 36% de notre source d’énergie (au niveau mondial). Le gaz 26% et le charbon 25% (données 2009). Le charbon étant le plus polluant (effet de serre).

L’avantage de l’énergie nucléaire est donc le non-effet de serre et la puissance générée (1 gramme d’uranium = 3 tonnes de charbon pour fournir la même puissance). Mais se pose alors le problème des déchets nucléaires (d’où la mise en place des centrales de nouvelle génération).

La fusion atomique (nous utilisons actuellement la fission atomique, il ne faut pas confondre) est une technique plus propre et puissante (1 verre d’eau = 1 baril de pétrole).

Nous pouvons aussi installer une ceinture de panneaux photovoltaïques à 36.000 km et un faisceau de micro-ondes pour récupérer l’énergie à distance.

La mise en place des énergies propres (solaire, éolien, marémotrice/houlomotrice/hydrolien, biomasse, …) va prendre du temps.

La géothermie seule, avec notre technologie actuelle, permettrait à l’Humanité 4000 ans d’énergie et c’est une source renouvelable (contrairement aux énergies fossiles qui mettent TRES longtemps à se reformer). En 1 an, nous utilisons ce que la nature a mis 10.000 ans à faire, ce qui n’est donc pas durable comme façon de faire.

Outre la géothermie qui est la solution proposée par le Venus Project comme système fiable et durable, il y a aussi les centrales Maglev développées par l’entreprise Regenedyne (durent plus longtemps que les centrales nucléaires, ne font pas de déchets et n’ont pas besoin d’uranium ou de charbon).

Il y a aussi toutes les inventions en énergie libre.

Bien évidemment, si on fait des appareils moins gourmands en énergie, c’est mieux. Mais ce n’est pas un problème majeur car avec les énergies renouvelables, la géothermie, les centrales maglev et les inventions en énergie libre, nous avons largement de quoi subvenir à nos besoins croissants en énergie.

Plus l’Humanité consomme d’énergie, plus elle monte dans l’échelle de Kardashev !

Dans un article du 10 juillet 2013, intitulé « L’association The Transition Project réagit à la double hausse prévue du tarif de l’électricité« , il avait été souligné qu’avec l’argent que l’état touche d’EDF, il aurait été possible en 2013 de créer un système de stockage d’énergie gratuite d’une capacité de 1,47 GWh (1,47 gigawatt/heure). De quoi alimenter gratuitement presque 145.000 maisons…

Bien évidemment, dépenser l’argent de l’Etat (donc des Français) pour créer des systèmes de production ou de stockage d’énergie gratuits n’est pas à l’ordre du jour. Les Français vont donc devoir continuer à payer pour avoir de l’électricité, ce qui à nouveau va rapporter de l’argent à EDF et à l’Etat (il faut bien rembourser la dette).

Je rappelle ici que lors de la conférence du 20 mai 1891 à l’université Columbia de New York, Nikola Tesla envisagea pour la première fois le concept d’énergie gratuite.

Dans quelques générations nos machines seront animées grâce à une énergie disponible en tout point de l’univers.[…] [En effet,] dans l’espace, il existe une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique, et nous savons qu’elle l’est, ce n’est qu’une question de temps, et l’humanité mettra en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature.

122 ans ont passé. 
Et nous sommes toujours dans 
un système où l'énergie est payante.

Le mot de la fin

J’espère que cet article vous a plu.

Bien évidemment, chaque point abordé nécessiterait encore plus de précisions. Mais dans ce cas, ce n’est pas un article que je dois écrire mais un livre. Et actuellement (octobre 2013), je n’en ai absolument pas le temps ni l’envie.

Je vous invite toutefois à laisser un commentaire ci-dessous si vous avez une question.

Si cet article vous a plu, vous pouvez le relayer par e-mail à vos amis ou via vos comptes Facebook / Twitter / Réseaux sociaux.

Ca sera la meilleure chose que vous pourrez faire si vous voulez me remercier d’avoir pris du temps pour faire les recherches derrière et passer quelques heures à l’écrire.

Bien cordialement.

Guillaume du site questions-ebr.com

PS : Je vous invite également à lire mes 2 articles suivants –>

1 [Pourquoi l’Economie Basée sur les Ressources est économiquement supérieure au Revenu de Base]

2 [Une solution simple à nos problèmes de société]

Electricité en Islande

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !