Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1239 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N’hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n’est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d’existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Articles avec le tag ‘étoile’

Comètes et espace

Une émission intéressante sur les comètes et l’espace avec comme invités plusieurs scientifiques.

Combien de temps faudrait-il à un équipage humain pour aller jusqu’à Alpha Centauri ?

Alpha Centauri Bb

Combien de temps faudrait-il à un équipage humain pour aller jusqu’à Alpha Centauri, notre étoile voisine ?

Alpha Centauri, l’étoile la plus proche du Soleil, le système planétaire le plus proche du nôtre, se situe à 4,37 années lumière.

Nous pourrions utiliser une fusée à propulsion chimique, mais cela serait inefficace pour atteindre une autre étoile (il faudrait un réservoir capable de stocker du carburant pour parcourir une distance de 4,37 années-lumière).

La propulsion chimique n’est donc pas du tout une bonne idée en terme de source de propulsion.

Autre idée, une voile solaire. Mais celle-ci devrait faire des centaines de Km de diamètre.

Avec une fusée ou plus exactement un vaisseau spatial à voile solaire, nous aurions une vitesse de 29.934 Km/s, nous permettant d’atteindre Alpha Centauri en 45 ans de voyage.

Certains préconisent une propulsion de type « charges explosives » (projet Orion) qui seraient en fait des charges nucléaires (fission nucléaire).

Nous atteindrions 15.128 Km/s et arriverions à Alpha Centauri dans 90 ans.

Mais il y a mieux, la fusion nucléaire (la source d’énergie du Soleil).

Pour cela, il faudrait une propulsion nucléaire embarquée, de type projet Dedalus. Il suffirait alors à l’équipage de se ravitailler en hydrogène pendant le trajet.

Vitesse : 45.383 Km/s.

Durée du voyage : 35 ans.

Le top du top en système de propulsion est la propulsion par antimatière. Nous savons fabriquer de l’antimatière mais il y aurait le problème du rayonnement gamma.

Vitesse : 284.854 Km/s

Durée du voyage : 5 ans !

Malheureusement, cela n’est pas pour tout de suite car fabriquer un vaisseau à système de propulsion à antimatière coûte TRES TRES cher. Dans ce cas, le système monétaire est un véritable frein pour ce type de projet.

La dernière idée en terme de systèmes de propulsion est la « bulle de distorsion » permettant de voyager à la vitesse de la lumière sans se déplacer !

Pour cela, on crée 2 zones d’espace temps. Une devant et une derrière. Le vaisseau resterait à l’intérieur de cette bulle.

Pour donner une image claire, ça serait un peu comme surfer sur une vague d’espace temps (le surf est immobile et c’est la vague qui le fait avancer).

Cette théorie a été développée par Miguel ALCUBIERRE, un physicien mexicain.

Il y aurait cependant 3 problèmes à résoudre :

  • L’énergie sombre.
  • Contrôler l’énergie d’un trou noir placé devant le vaisseau pour le tracter.
  • La température à l’intérieur de la bulle de distorsion serait identique à celle du Soleil…

Avantage : Etant donné que nous serions à la vitesse de la lumière, nous serions à Alpha Centauri dans 4 ans et demi !

 Lien court de l'article : http://www.ttpfrance.org/?p=5489

Suivez TTP sur Facebook ! https://www.facebook.com/pages/Association-The-Transition-Project-France/451993448215846

[Bonne nouvelle scientifique] Nous vivons dans un endroit relativement calme de notre galaxie !

[Bonne nouvelle scientifique] Nous vivons dans un endroit relativement calme de notre galaxie !

Zone habitable galactique

Dans presque n’importe quelle région de la Terre, on peut déterminer très précisément notre position. Mais quand on a affaire à un environnement aussi vaste que la Voie Lactée, aucun GPS ne peut nous aider.

Vous savez, notre galaxie a un diamètre de 100.000 années lumière.

Laura DANLY, Observatoire Griffith

Même dans l’exploration de notre environnement proche, il reste une grande part d’incertitude. Mais si nous avions un système de GPS galactique, il nous localiserait sans doute à peu près à mi-chemin entre le haut et le bas de la galaxie et à mi-chemin entre son périmètre et son centre.

Notre système solaire se situe à environ 26.000 années lumière du centre de la galaxie.

Alex FILIPPENKO, Université de Californie (Berkeley)

Une hypothèse scientifique avance même que nous vivons dans une zone très exclusive.

Il y a une théorie qui dit que seules les étoiles situées à une certaine distance du centre de la galaxie se trouvent dans ce qu’on appelle la Zone Galactique Habitable. C’est à dire une zone où les planète entourant ces étoiles peuvent accueillir des formes de vie.

Alex FILIPPENKO, Université de Californie (Berkeley)

 

C’est le bon endroit, avec une étoile à la bonne température et une planète à la bonne distance pour permettre la présence d’eau liquide à sa surface. C’est comme ça que s’est produite l’alchimie qui a permis la naissance et l’évolution de la vie jusqu’à nous.

Laura DANLY, Observatoire Griffith

La zone galactique habitable se trouverait entre 13000 et 29000 années lumière du centre de la Voie Lactée.

La zone principale où nous nous trouvons, s’étend de 20000 à 29000 années lumière du centre.

A l’intérieur de cette zone, d’anciens voisins ont été détruits afin de faire de la place pour notre habitat.

Selon notre façon de voir les choses, notre environnement local, le système solaire, est un endroit assez sûr par rapport à ce qui semble se produire dans l’ensemble de l’univers. Au tout début de notre système solaire, c’était un endroit bien plus hostile. Les matériaux qui ont ensuite formé le soleil et les planètes étaient encore en plein chambardement. Il se produisait des collisions violentes et de grands bouleversements qui ont ensuite donné naissance à cet endroit relativement calme que l’on connait aujourd’hui.

Clifford JOHNSON, Université de Californie du Sud

 Lien court de l'article : http://www.ttpfrance.org/?p=5333
Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !