Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1239 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N’hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n’est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d’existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Articles avec le tag ‘économie collaborative’

Participation à un projet un peu fou

Salut tout le monde !

Pour ceux qui me côtoie, vous savez que j’ai souvent des idées un peu farfelues mais pour cette idée là, je ne suis pas toute seule 🙂 …
Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous envoie ce message, je m’en vais vous raconter le pourquoi du comment…

Ma bande de cinglés et moi, nous avons un projet plus que fou à réaliser, acheter une baraque en Bretagne, la retaper de nos propres petites mains et passer des superbes moments autour d’un barbecue géant à profiter de jeux de société en tout genre.

Mais avant de pouvoir réaliser ce joli projet, j’ai imaginé passer par une étape intermédiaire, une étape plus loufoque encore mais tout aussi magique… Proposer aux gens que l’on aime et qui nous aime de venir découvrir les jeux de société sur un lieu atypique… UN BATEAU, le bateau à jeux !!!

Pour réaliser ce projet fou, nous avons besoin de l’aide de tous pour récolter suffisamment de fonds et faire que ce projet fonctionne…
Acheter un bateau , le retaper et en faire un endroit pour jouer aux jeux de société, tout cela n’est pas gratuit.. Alors à l’heure de l’économie collaborative, on s’est dit que nous pourrions tous participer à notre façon au projet.

Partager ce mail ne vous coûtera pas grande chose, hormis quelques minutes de votre temps…
Harceler vos amis et leur demander s’ils ont reçu le mail d’une pote qui est carrément barge…un peu plus,
Et donner plus que du temps aussi, du fric car le fric c’est chic et ça va nous servir, c’est vachement bien …

Nous croyons au projet et nous souhaiterions vous permettre de faire partie de cette aventure. Alors si votre tirelire n’est pas complètement vide et que vous souhaitez nous rejoindre sur le bateau rien de plus simple…

Participez à la campagne de crowdfunding sur ulule à l’adresse suivante https://www.ulule.com/le-bateau-a-jeux/

Et bien sûr , cette adresse mail pourra être partagée sur vos réseaux respectifs. Ne privez pas vos amis ni les amis de vos amis de la bonne nouvelle.

On vous embrasse fort et on espère que vous aussi vous pourrez participer à notre projet fou…

UN IMMENSE MERCI et surtout PARTAGEZ !!!
Cindy Vanhove
cin.vanhove@gmail.com

[UberPop] Frenchconomy super contente qu’on en parle autant !

UberPOP

Bonjour.

Rappelez-vous, c’était le 16 décembre 2014. Frenchconomy publiait un podcast à propos d’Uber :

où on parlait des taxis qui manifestaient contre Uber pour concurrence déloyale.

Cela a recommencé aujourd’hui (25/06/2015) :

La réponse de Frenchconomy sera toujours la même : Nous sommes passés au 21ème siècle (et par la même occasion au 3ème millénaire). La société s’est informatisée/digitalisée/numérisée. Cette évolution technologique fait qu’on ne peut pas résoudre nos problèmes actuels sur les mêmes bases (et solutions) qu’au siècle passé.

Adaptation, évolution, innovation, modernisation.

Uber s’est bâti en 6-7 ans pour atteindre une valorisation de 40-50 milliards de dollars sur le simple constat qu’il y avait une carence dans l’économie (pas assez de taxis et service moyen). Sa technologie permet un service plus rapide et moins cher.

Frenchconomy, au début de sa phase de test, a contacté des taxis. Personne n’a répondu.
La loi de l’évolution est claire : « Ce n’est pas celui qui est le plus fort qui survit à long terme, mais celui qui s’adapte ».

Les taxis doivent donc comprendre qu’ils ont une adaptation à faire (sinon, la prestation telle qu’elle disparaîtra petit à petit parce que quelque chose de « plus simple et plus rapide » est apparue sur ce marché.

Aussi, comme tous les services de ce genre, il est possible de noter le chauffeur (ce qui n’est pas possible avec un taxi).

Conclusion : Les taxis doivent comprendre qu’un changement est en train de s’opérer et organiser leur profession en conséquence (voir les points qui font qu’Uber cartonne).
Rien ne les empêche de créer eux aussi une application mobile ou de s’inspirer des bonnes idées d’Uber.
Pendant cette phase de transition, les chauffeurs Uber doivent vérifier qu’ils sont bien en autoentrepreneurs, payent leurs charges, ont suivi la formation, etc.

L’économie collaborative fonctionne (et ne crée par de pseudo concurrence déloyale) lorsque l’ancienne économie comprend qu’elle a des changements à faire et que la nouvelle économie comprend qu’elle doit se conformer à certaines règles pour ne pas bouleverser les mentalités trop vite.

Source : frenchconomy.fr/uberpop-frenchconomy-contente-parle-autant

Déposez gratuitement votre annonce sur Frenchconomy.fr, le portail de l’économie collaborative française connectée !

Annonce gratuite

Déposez gratuitement votre annonce sur Frenchconomy.fr, le portail de l’économie collaborative française connectée !

Argenteuil – le 1er juin 2015 – Frenchconomy a mis en ligne son système pour déposer gratuitement une annonce.

Il est désormais possible de déposer une annonce gratuitement sur Frenchconomy.fr

Le portail propose à chacun souhaitant faire partie de la communauté des shareurs français (personnes ayant l’esprit collaboratif), de déposer une annonce sur le site.

Vous pouvez déposer une annonce sur ce que vous voulez (recherche d’une compagne, recherche d’un restaurant, besoin d’un conseil, …) afin que les gens de la communauté puissent vous répondre.

Ainsi, vous disposez à chaque seconde de l’aide de toute une communauté !

Prenez le réflexe. Dès que vous avez besoin de quelque chose, postez votre annonce gratuitement sur frenchconomy.fr !

Source : http://www.frenchconomy.fr/?p=452

Discussion du 2 et 3 mai 2015

Bonjour.

Une discussion a été lancée sur frenchconomy.fr à propos de la première semaine du co-trajet.

Nous vous invitons à y participer !

Le lien est : http://www.frenchconomy.fr/?p=432

Le mot de passe est : sharing052015

En espérant que vous viendrez discuter avec nous.

Frenchconomy.fr

Frenchconomy, le site web d’économie collaborative française connectée, annonce avoir encore amélioré son logiciel !

Logiciel Frenchconomy

Argenteuil – le 12 avril 2015 – Frenchconomy, le site web d’économie collaborative française connectée, annonce avoir encore amélioré son logiciel en ajoutant de nouvelles possibilités.

Dans le cadre de son développement, Frenchconomy recherche toujours un des principes de base de l’économie collaborative : la production de valeur en commun.

A cette occasion, la plateforme a été améliorée pour gérer encore plus de possibilités. Voici la liste de tout ce qu’il est possible de faire (liste non-exhaustive) :

  • Consommation collaborative (nourriture, couchsurfing, covoiturage, …).
  • Coworking
  • Colocation
  • Sciences citoyennes
  • Crowdfunding (avez-vous besoin d’argent pour un projet ?)
  • Fablab, imprimantes 3D, makerspaces

Et bien sûr, tous les services d’origine :

  • Système de service produit (plus besoin d’acheter les produits dont vous avez besoin)
  • Marché de redistribution (échange, vente ou don d’objet dont vous n’avez plus besoin)
  • Style de vie collaboratif (partage et échange de temps, espace, compétences, …)

Si vous avez un projet, des objets, des compétences, …, vous pouvez aujourd’hui les sortir du système capitaliste et les placer dans le système collaboratif. Toutes les expériences montrent que l’économie collaborative est plus avantageuse pour beaucoup plus de gens que le système capitaliste.

Avec la plateforme Frenchconomy et sa mise à jour, les possibilités d’économie collaborative sont désormais pratiquement illimitées.

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Origine du communiqué : http://www.frenchconomy.fr/?p=427

Vue d’ensemble de l’économie collaborative avec Michel Bauwens

1 mois après, le maire de Marseille n’a toujours pas répondu à Frenchconomy !

Paysage Marseille

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Argenteuil – le 26 mars 2015 – Frenchconomy, la plateforme d’économie collaborative française connectée, informe les Marseillais qu’1 mois après l’envoi de sa proposition pour résoudre les problèmes des quartiers Nord, le maire de Marseille n’a toujours pas répondu.

Rappelez-vous, c’était le 18 février 2015, Frenchconomy écrivait au maire de Marseille pour lui proposer une solution aux problèmes des quartiers nord.

Frenchconomy.fr était alors mise au courant des problèmes des quartiers nord de Marseille. A cette occasion, la plateforme d’économie collaborative avait décidé, après une recherche sur les soucis plus spécifiques des quartiers nord de Marseille, d’écrire à Jean-Claude GAUDIN pour lui proposer une solution.

Frenchconomy, après avoir pré-écrit le courrier, avait tout simplement utilisé le formulaire de contact « écrire au maire » disponible sur marseille.fr

Dans ce courrier limité à 2000 caractères, Frenchconomy proposait au maire de Marseille de mettre en place une économie collaborative dans les quartiers nord afin de résoudre les différents problèmes rencontrés (chômage, insécurité, …).

L’économie collaborative représente actuellement 15 milliards de dollars dans le monde et on estime qu’elle représentera 335 milliards de dollars en 2025.

Elle permet :
– De réduire la violence.
– D’améliorer les conditions des populations locales.
– De faire baisser le chômage.

La technologie Frenchconomy permet aussi :
– De savoir les besoins locaux.
– De savoir quels métiers créer.
– De savoir qui a besoin de quoi.
– De savoir les biens et services à apporter en priorité sur une zone donnée.

Ce sont des points que Frenchconomy peut garantir à partir du moment où la population locale joue le jeu.

Après plus d’un mois d’attente, Frenchconomy n’a toujours pas reçu de réponse.

La non-réponse du maire nous démontre quelque chose que nous pensons depuis longtemps. A savoir que les pouvoirs publics, à l’exception de ceux du Nord – Pas de Calais, sont bloqués dans leur idéologie politique de droite ou de gauche. Ils sont incapables de penser 21ème siècle, d’utiliser/comprendre les possibilités des nouvelles technologies et encore moins de penser et agir pour mettre en place une économie du 21ème siècle comme par exemple l’économie collaborative qui pourrait pourtant résoudre bon nombre de problèmes. Tant que cette forme de pensée sera au pouvoir, les Français doivent s’attendre à ce que le changement ne soit pas pour maintenant et à conserver les problèmes générés par le système actuel. N’oubliez jamais pour l’anecdote, qu’en 2015, le président de la France n’a même pas un ordinateur dans son bureau…

précise le coordinateur du projet.

Frenchconomy envisage d’envoyer le même message par courrier postal pour voir si cela permettra une réponse (ne serait-ce que pour le test), mais se demande alors à quoi sert le formulaire de contact sur le site marseille.fr

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Lien source du communiqué : http://www.frenchconomy.fr/?p=416

Frenchconomy écrit au maire de Marseille pour proposer une solution aux problèmes des quartiers nord

Paysage Marseille

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Argenteuil – le 18 février 2015 – Frenchconomy, la plateforme d’économie collaborative française connectée, écrit à Jean-Claude GAUDIN, maire de Marseille, pour lui proposer une solution aux problèmes des quartiers nord de Marseille.

Dernièrement, Frenchconomy.fr a été mis au courant des problèmes des quartiers nord de Marseille. A cette occasion, la plateforme d’économie collaborative a décidé, après une recherche sur les soucis plus spécifiques des quartiers nord de Marseille, d’écrire à Jean-Claude GAUDIN pour lui proposer une solution.

Frenchconomy, après avoir pré-écrit le courrier, a tout simplement utilisé le formulaire de contact « écrire au maire » disponible sur marseille.fr

Dans ce courrier limité à 2000 caractères, Frenchconomy propose au maire de Marseille de mettre en place une économie collaborative dans les quartiers nord afin de résoudre les différents problèmes rencontrés (chômage, insécurité, …).

L’économie collaborative représente actuellement 15 milliards de dollars dans le monde et on estime qu’elle représentera 335 milliards de dollars en 2025.

Elle permet :
– De réduire la violence.
– D’améliorer les conditions des populations locales.
– De faire baisser le chômage.

La technologie Frenchconomy permet aussi :
– De savoir les besoins locaux.
– De savoir quels métiers créer.
– De savoir qui a besoin de quoi.
– De savoir les biens et services à apporter en priorité sur une zone donnée.

Ce sont des points que Frenchconomy peut garantir à partir du moment où la population locale joue le jeu.

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Source du communiqué : http://www.frenchconomy.fr/?p=400

Frenchconomy fait du charme aux esthéticiennes de Sannois !

Esthéticienne Sannois

Argenteuil – le 01 février 2015 – Frenchconomy, la plateforme d’économie collaborative française connectée, décide de faire du charme aux esthéticiennes de Sannois.

Frenchconomy est un site web d’économie et de consommation collaborative locale connectée démarré fin octobre 2014. Il vous permet soit de trouver un objet ou un service top proche de chez vous en faisant une simple requête par formulaire, soit de valoriser vos objets qui dorment en les louant, donnant ou prêtant.

En novembre 2014, le système de recherche locale a été activé. Puis, en décembre 2014, des podcasts ont été produits.

Début janvier 2015, les premiers consom’acteurs/shareurs, les premières villes connectées et les premiers objets et services partagés sont apparus sur le site. Toutefois, afin de trouver les meilleurs axes de développement, Frenchconomy devait trouver une ville test (en particulier sur les services B2C).

C’est aujourd’hui chose faite puisque Frenchconomy a choisit Sannois, dans le Val d’Oise (95), comme ville test.

Après avoir contacté les coiffeurs, les hôtels et les électriciens, Frenchconomy a profité de la semaine pour contacter les esthéticiennes.

Sannois a beaucoup d’esthéticiennes et de centres esthétiques. Notre outil permettra de savoir s’il faut mieux faire baisser ce nombre à terme ou l’augmenter. En effet, il serait actuellement inintelligent de se déclarer esthéticienne sur Sannois si toutes les demandes sont déjà largement satisfaites.

précise l’initiateur du projet.

CONTACT PRESSE

http://www.frenchconomy.fr/contact

Article source : http://www.frenchconomy.fr/?p=393

[Podcast frenchconomy 4] L’Islam

Lien source : http://www.frenchconomy.fr/?p=388

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !