Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Quel destin pour la civilisation humaine ?

Bonjour.

Suite à de nombreuses discussions sur notre identité et surtout notre destin en tant que civilisation, je lance cette page de discussions. Une société EBR selon la vision de Jacque Fresco est une civilisation de type 1 très ambitieuse puisque apolitique, non monétaire et basée sur la méthode scientifique.

Afin d’avoir des bases certes théoriques mais scientifiques, je ne citerai que l’approche astrophysicienne qui utilise des critères objectifs comme le niveau technologique et la consommation énergétique :

L’échelle de civilisation (critère d’énergie) du cosmonaute russe Kardashev permet de donner une perspective temporelle plus importante à la durabilité des sociétés. Une civilisation de Type 0 a une certaine maitrise du monde, est douée de la technologie mais court le danger de s’autodétruire ou d’être détruite par des catastrophes naturelles.

Selon cette classification, nous sommes actuellement de Type 0 puisque nous consommons essentiellement des énergies fossiles (finies). Selon Carl Sagan cependant, notre civilisation serait plus exactement un Type 0,7. Une civilisation de Type 1 est une société planétaire sans guerre qui a développé l’ensemble des énergies renouvelables (« infinies ») et qui survie aux catastrophes naturelles. Avec une croissance constante de 1% par an, cela mettrait 2,500 ans pour passer entre chaque Type ou 1,200 avec une croissance de 2%. Le passage à un Type 1 avec l’état actuel de développement et de croissance se ferait d’ici 100 ans.

La transition de notre civilisation de Type 0 ou 0,7 à une future civilisation de Type 1 est peut-être la plus importante des transitions dans l’histoire. Elle déterminera si nous continuerons à nous développer et nous épanouirons ou périrons du à notre propre folie[1].

L’étude des civilisations ne s’est pas cantonnée à notre seule planète, les astrophysiciens ont théorisé l’évolution d’une espèce intelligente sur des millions et milliards d’années. À partir de l’échelle de Kardashev, nous pouvons prédire les différentes étapes d’une civilisation, de son stage le plus primitif (Type 0) à son « immortalité » (Type 3) avec pour critères objectifs son niveau technologique et sa consommation énergétique.

Le passage d’une civilisation de Type 0 à un Type 1 est sans le savoir présent dans l’actualité selon Michio Kaku :

  • Un système de communication planétaire de Type 1 représenté par les prémisses d’internet, qui s’accélère avec le développement de la fibre optique sur tous les territoires.
  • Une langue future de Type 1 émerge rapidement au sein d’une poignée de langues (sur un total de 9,000), en tête l’anglais et le chinois (sur internet 29% des pages visitées sont en anglais, 22% en chinois, 8% en l’espagnol, 6% en japonais et 5% en français). L’anglais est de facto la langue planétaire pour la science, l’économie, la finance et le divertissement. L’anglais est la plus populaire des secondes langues parlées à travers le monde et est la langue de liaison de nombreuses cultures.
  • Une économie planétaire émerge notamment avec l’apparition de crises internationales (2008). L’Union Européenne représente une économie de Type 1 en devenir. Dans le futur, nous verrons la formation d’autres blocs économiques, les nations réalisant qu’elles ne pourront restées compétitives sans joindre leurs forces. La Chine déclare fin mars 2009 son désir de voir « une monnaie internationale gérée par le FMI afin de se passer du dollar américain »[2].
  • L’apparition d’un citoyen moyen avec la montée et la domination des classes moyennes que ce soit à travers la population indienne ou chinoise.
  • La fin des grandes guerres mondiales et la poursuite du développement économique, scientifique et technologique. La diffusion des idées démocratiques rend les cultures plus homogènes et diminue le risque de guerres. L’accumulation de richesses dissuadera encore plus les populations à se faire la guerre puisqu’ils auraient « plus à perdre ».
  • Une culture mondiale fait son apparition grâce à la mondialisation et les TIC, avec en tête la culture américaine dans les films, l’agro-alimentaire, la musique, les arts et la mode. L’émergence d’une culture mondiale ne signifie pas l’extinction de cultures locales mais l’apparition d’une culture dualiste.
  • Les informations et évènements sont planétaires et ont une très large audience à travers la TV, le téléphone et internet (9/11, tsunami, centrale de Fukushima etc. )
  • Le sport devient également planétaire avec des évènements tels que les Coupes du monde de football ou les jeux olympiques.
  • L’environnement est débattu à une échelle mondiale avec les Sommets de la Terre.
  • Les maladies sont traitées de manière planétaire.
  • Le tourisme mondial se développe à grande vitesse grâce à la facilité et le bon-marché des moyens de transports. Ce phénomène permet un rapprochement des cultures.
  • Le pouvoir des États s’effritent au profit d’instances régionales et mondiales pour aboutir à un pouvoir mondial de Type 1.

Lexique:

Type (civilisation de): échelle des civilisations du cosmonaute russe Kardashev selon leur consommation énergétique, seul facteur commun (au-delà de la culture, des éléments disponibles) à toute civilisation selon les lois de l’univers. Une civilisation de Type 1 est planétaire et capte en grande partie l’énergie solaire soit 1017 watts. Un Type 2 est stellaire et consomme l’entière énergie des rayons solaires émis soit 1027 watts. Un Type 3 est galactique et utilise l’énergie de milliards d’étoiles, soit environ 1037 watts. Chaque Type est séparé d’un facteur 10 milliards (soit le nombre moyen estimé d’étoiles par galaxie) : un Type 3 consomme ainsi 109 fois plus d’énergie qu’un Type 2 est ainsi de suite. Classification toujours actuelle chez les physiciens.

Type 0 : civilisation avec une certaine maitrise du monde, est douée de la technologie mais court le danger de s’autodétruire ou d’être détruite par des catastrophes naturelles. Toutes civilisations passées et présentes sur Terre sont dans cette catégorie.

Type 1 : civilisation planétaire sans guerre qui a développé l’ensemble des énergies renouvelables (« infinies »), peut modifier le climat à souhait, exploiter l’énergie d’un ouragan ou avoir des villes sur l’eau. A colonisé son système solaire. Survie aux catastrophes naturelles sauf à l’explosion de son soleil.

Type 2 : civilisation stellaire capable de coloniser environ 100 étoiles proches et sa technologie permet d’exploiter quasiment l’ensemble de l’énergie d’une étoile. Commencement de l’ « immortalité relative », survie au-delà de la vie de son soleil (5 mds d’années).

Type 3 : civilisation galactique qui a colonisé une large portion de sa galaxie et peut se déplacer librement dans cette dernière. « Immortalité forte », survie au-delà de la vie d’une galaxie (10 mds d’années).

Type 4 (acceptable en théorie) : civilisation extragalactique ayant réussi à exploiter des énergies extragalactiques telles que la matière noire qui compte pour 73% de la matière et de l’énergie connues dans l’univers. « Immortalité réelle » de la civilisation.


[1] de Boissieu C., « Troisième partie : La réalisation d’un Gouvernement mondial, Chapitre 1 : Les défis de la gouvernance mondiale », Le pari d’un gouvernement mondial, A2C Médias, Paris 2011, p162

[2] Kaku M., « Chapter 8: Future of Humanity – Planetary Civilization », Physics of the future – How science will shape human destiny and our daily lives by the year 2100, Double Day New York, 2011, p331

——————

Qu’en pensez-vous? Quel destin alors pour la civilisation humaine? Quelles étapes et actions pour arriver à une civilisation de type 1 et faire des guerres, famines, crises et morts inutiles et évitables une page lointaine de notre histoire?

Une réponse “Quel destin pour la civilisation humaine ?”

  • Guillaume says:

    Salut.

    J’avais par le passé fait une vidéo sur l’échelle de Kardashev.

    Il est clair que le passage de type 0 à type 1 est le plus délicat car c’est un peu comme choisir une réelle direction pour l’Humanité.

    Soit on réussit pas trop mal, soit on est trop cons et on s’autodétruit (l’autodestruction pouvant être progressive).

    Cordialement.

    Guillaume du site http://www.questions-ebr.com

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !