Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Projet SEGI (phase 2)

Bonjour.

Suite au lancement du projet SEGI, voici ce qui en ressort.

Le classement ci-dessous indique :

  • Le nom de la technologie.
  • Le niveau des connaissances actuellement détenues au sein du Transition Project.
  • Le coût en euros pour passer au stade suivant.

Le « niveau des connaissances » est défini sur une échelle de 4 étapes :

  1. Stade théorique (nous avons les connaissances de base mais pas le matériel pour tester et acquérir davantage de connaissances).
  2. Près pour premiers tests (nos connaissances théoriques sont sûres et/ou un petit test a déjà été effectué, il faut du matériel pour valider les tests et avancer).
  3. Premiers tests (des tests ont déjà été effectués, il faut davantage de matériel pour passer au prototype).
  4. Premier prototype (un premier prototype a été réalisé, il faut du matériel pour passer à un prototype plus puissant).

Classement des technologies d’énergies libres, renouvelables et non-polluantes du Transition Project

Air Battery / Générateur à air (humidité) : Premiers tests (35 euros nécessaires)

Biomasse : Stade théorique (22 euros nécessaires)

Eau : Premier prototype (50 euros nécessaires)

Hydrogène/oxygène (électrolyse) : Stade théorique (250 euros nécessaires)

Electrostatique : Stade théorique (100 euros nécessaires)

Energie du vide : Près pour premiers tests (100 euros nécessaires)

Eolien : Près pour premiers tests (20 euros nécessaires)

Lumière : Près pour premiers tests (200 euros nécessaires)

Magnétique / flux magnétique : Près pour premiers tests (50 euros nécessaires)

Ondes radios/wifi/TNT : Près pour premiers tests  (150 euros nécessaires)

Photovoltaïque : Premier prototype (470 euros nécessaires)

Pluie : Près pour premiers tests (250 euros nécessaires)

Pyramide : Stade théorique (35 euros nécessaires)

Thermique/thermoélectrique : Près pour premiers tests (150 euros nécessaires)

Thermosolaire : Stade théorique (200 euros nécessaires)

Vapeur : Près pour premiers tests (100 euros nécessaires)

Liste des 5 technologies retenues pour le vote :

  • Air battery
  • Eau
  • Energie du vide
  • Eolien
  • Photovoltaïque

A vous de voter !

Attention ! Ne votez pas au hasard ! Le projet qui arrivera en tête à la fin du vote sera le projet qui sera le plus financé par le Transition Project. Il sera ensuite développé pour être disponible pour les adhérents (et à l’achat pour les autres afin de financer son développement ainsi que celui du RBEHP pour arriver le plus vite possible à nos objectifs concrets pour tous).

L’argent qui est investi par les internautes dans le Transition Project est de l’argent qu’ils investissent indirectement pour eux-mêmes, puisque le Transition Project a pour but de créer des structures alternatives qui servent les gens (ici, au lieu que ce soit les gens qui servent le système, c’est le système, à terme, qui servira les gens).

L’association « The Transition Project » étant une association EBR, les opinions personnelles ne peuvent être souveraines. Seuls les résultats de la méthode scientifique peuvent déterminer si quelque chose continue ou pas (si vous ne comprenez pas ce point dans une EBR, contactez-nous).

Avant de voter, prenez bien en compte le niveau de connaissance/développement actuel ainsi que le budget nécessaire pour passer à l’étape suivante ! Ces 2 facteurs doivent obligatoirement faire partie de votre décision de vote.

Si vous avez une question, laissez simplement un commentaire ci-dessous.

Nous travaillons 7j/7 pour vous. Nous essayons de faire les choses sérieusement pour arriver à du concret. Nous comptons donc sur vous pour voter de la manière la plus sage et réfléchie possible par rapport aux données présentes en début d’article.

Rappelez-vous. Dans une EBR on ne prend pas une décision, on « arrive à » une décision 😉

Quel projet d’électricité gratuite doit être développé en priorité pour les gens ?
Air battery
Générateur à eau
Energie du vide
Eolien
Photovoltaïque



résultats




12 réponses “Projet SEGI (phase 2)”

  • coeurdelion says:

    Bonjour,

    Pourrions nous avoir une explication plus détaillé pour chacun de ces prototype ? merci

    par exemple pour quel besoins vital concrètement dans la vie de tout les jours …leurs applications à la vie à l’aide d’un lien sur chaque proposition serait bien svp merci

    • Admin says:

      Bonjour Coeurdelion.

      Oui, cela est possible, mais c’est un gros travail.

      Dans l’ensemble, le but du projet est de produire une machine capable de générer de l’électricité. Cette électricité peut ensuite servir à recharger des piles ou des batteries.

      A partir du moment où nous pourrons recharger des piles (si c’est techniquement possible de cette manière), alors nous pourrons construire des batteries. Et à partir du moment où nous arrivons au stade « batterie », alors il est possible de transformer cela en prises 220V.

      Concernant les applications, cela a trait à tout ce qu’on peut faire avec des piles, une batterie ou une prise 220V.

      Bien sûr, cela est à vérifier techniquement (ce qui est la phase en cours), mais on peut imaginer par la suite des personnes capables de produire de l’électricité quasi-gratuite et donc de la distribuer à leur famille ou leurs voisins.

      Nous avons les connaissances théoriques, voire techniques, voire applicatives en interne. Après l’achat du matériel, nous allons pouvoir créer REELLEMENT un prototype.

      Ce qui est dingue, c’est que les coûts en matériel ne sont pas si élevés que ça pour un groupe (ça va de quelques dizaines d’euros à quelques centaines d’euros). Donc s’il y a un minimum de personnes qui participent, c’est tout à fait possible de présenter un prototype dans quelques semaines.

      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.

      Cordialement.

      Association « The Transition Project »

  • Hjade59 says:

    Bonjour à tous

    Comme promis en privé je ferais partager ce que j’ai en cours.
    L’exemple le plus simple à mettre en œuvre est le disque de faraday ou une autre version dont personne ne parle est basée sur le même mode de rotation mais au lieu d’avoir un aimant dont la polarité est orientée selon sont rayon (aimantation radiale) l’aimantation est réalise selon son axe (aimantation axiale) la distorsion produite lors du mouvement de rotation implique que le champ situé au centre de l’aimant de déplace beaucoup moins vite que le champ en périphérie une tension résulte de cette situation donc une énergie est disponible directement proportionnelle à la vitesse de rotation.

    Problème de ces montages le cout des aimants disque de grande taille en neodyme, les aimant de qualité inférieure peuvent changer de polarité au regard des tensions imposé au substrat (la polarité n’est plus un problème mais le même aimant avec une polarisation axiale est encore plus cher).

    En un mot réaliser des portos pour des mesures pas de soucis toute la partie mécanique peut se faire sur une base de recup et avec un outillage adapté mais pour les aimants le cout est vitre très élevé. (mon dernier devis à ce sujet pour des aimants particulier adapté à un besoin spécifique est de 250€ pour 12 aimants presque sphérique de 25mm de diamètre pour donner une idée et encore j’ai pris le moins cher).

    Pour créer un disque Searl par exemple le cout dépasse les 1000€ d’aimants les opérations, matériaux et outillage nécessaires ne sont pas encore acquis et rare sont ceux qui en disposent.

    Le nerf de la guerre est donc l’aimant permanent dit terre rare le plus courant est Néodyme.

    Amicalement

    Hjade59

  • coeurdelion says:

    j’ai trouvé des sites avec des aimants en gros pour pas chère plus ou moins puisant ( 43 kg pour la dernière adresse !!!):

    http://www.aimantsneodyme.eu/index.php?action=home&lang=FR

    http://www.aimantsneodyme.eu/index.php?item=bloques-petits&action=page&group_id=11&lang=FR

    http://www.pearl.fr/gadgets/produits-fun/boules-polies-super-aimantees-playtastic_NC1030.html

    Bon courage tenez moi au courant de vos avancées pour ma part j’aimerais un véhicule à hybride de: vélo à pédale, énergie illimité magnétique et hydrogène solaire à vous !!!)
    il nous faut une meilleur batterie (légère, économique et non polluante voila le défi) ! aussi dans la joie d’évolution mondiale…. en recherche je vais me déplacer pour faire des rencontres afin de faire avancer ça l’année prochaine.

  • Hjade59 says:

    Bonjour à tous,

    L’idée de batterie me semble inadaptée car elles sont toute un impact fort sur l’environnement.
    Les travaux de Guillaume sur les principe d’oxydoréduction et sur les propriétés piézoélectrique des cristaux sont plus propre. L’idéal est alors de faire en sorte d’utiliser ces sources pour permettre de réaliser nos travaux.
    Le tout est d’avoir temps, outillage et budget pour mener à bien tout cela 🙂
    Pour ce qui est des aimants nos besoins sont clairement spécifiques et nécessiteront des demandes de réalisation spécifiques. Les aimants pour moteurs perendev et autres ne sont pas accessibles couramment.
    Merci tout de même pour les liens qui permettront d’avoir des sources pour les protos.

    cordialement

    Jérôme

  • coeurdelion says:

    Bonjour Jérome, Guillaume et les autres. Je suis tout à fait d’accord avec toi pour la pollution de la batterie. Avez vous un liens qui explique de façon simple ce fameux principe d’oxydoréduction et sur les propriétés piézoélectrique des cristaux (et les travaux de guillaume ?…). Je pensais à « batterie » mais je voulais dire que l’on puisse stocker ? comment l’accumuler et la stoker sans batterie ? pour l’utiliser au fur et à mesure selon les besoins. Ps autre sujet: je ne reçois pas de message dans ma boite email quand vous écrivez ici sur cette page blog c’est en venant consultez cette page que je vois vos derniers messages comment puis je recevoir vos message de ce pages par email pour voir vos réponses de suite ?. et sinon que devient notre générateur à eau ? (pardon si je ne suis pas au courant)

    Merci,
    Cordialement
    Freddy

    • Guillaume says:

      Pour les liens, on mettra tout ça dès que les travaux seront finis (donc pour le générateur à eau dès qu’on aura fini les branchements et pour le générateur à énergie du vide dès qu’on aura maîtrisé la technique qui, comme tu as pu le constater dans différents articles/vidéos sur ce site, nécessite plusieurs longs tests pour arriver à quelque chose de correct).

      Pour le générateur à eau, il y a déjà des photos du montage étape par étape, mais elles ne seront diffusées que lorsque nous aurons fini le travail.

  • Hjade59 says:

    Guillaume a répondu à presque tout je reviens sur la partie batterie il y a les condensateurs qui permettent de stocker l’électricité pour un temps. Après il faudra peut être faire appel aux batterie mais dans ce cas privilégier les moins polluante ou si les compétences sont la pourquoi ne pas envisager une batterie moins efficiente mais non polluante. Ce sont des axes de travail mais pour le moment nous essayons de répondre aux problématique unes à une le reste se fera par la suite ou dès que nous aurons des personnes motrice sur le sujet avec le temps nécessaire à y consacrer.

    Amicalement

    Hjade59

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !