Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

Premières photos du prototype de générateur à eau

Bonjour.

Dans le cadre du projet SEGI, le Transition Project travaille actuellement au montage d’un générateur à eau.

Voici les premières photos du prototype (toujours en cours de tests).

Prototype de générateur à eau, photo 1

Photo 1 du matériel

Prototype de générateur à eau, photo 2

Photo 2 du matériel

Prototype de générateur à eau, photo 3

Photo d’une cellule (technologie zinc-cuivre)

Prototype de générateur à eau, photo 4

Photo d’une cellule (technologie zinc-cuivre)

Prototype de générateur à eau, photo 5

Photo d’une cellule (technologie magnésium-cuivre)

Prototype de générateur à eau, photo 6

Photo d’une cellule (technologie magnésium-cuivre)

Prototype de générateur à eau, photo 7

Photo d’une cellule (technologie magnésium-carbone)

Prototype de générateur à eau, photo 8

Photo d’une cellule (technologie magnésium-carbone)

Prototype de générateur à eau, photo 9

Allumage d’une LED rouge à partir d’une cellule (photo 1)

Prototype de générateur à eau, photo 10

Allumage d’une LED rouge à partir d’une cellule (photo 2)

Prototype de générateur à eau, photo 11

Montage du système en technologie zinc-cuivre. Résultat = plus de 8 volts !

Prototype de générateur à eau, photo 12

Prototype de générateur à eau, technologie zinc-cuivre

Prototype de générateur à eau, photo 13

Génération d’une intensité avec technologie 4 cellules zinc-cuivre.

Prototype de générateur à eau, photo 14

Préparation du système pour le test avec les piles rechargeables.

Prototype de générateur à eau, photo 15

Prototype en cours de décharge des piles rechargeables pour futurs tests…

Prochaines étapes

  • Commander des électrodes magnésium-carbone (effectuée).
  • Tester les électrodes.
  • Faire le montage.
  • Faire les tests avec les piles.

Cordialement.

The Transition Project





5 réponses “Premières photos du prototype de générateur à eau”

  • djo says:

    bien jouer, sa avance c’est bien 🙂 sa va pouvoir atteindre quelle puissance au finale?

    • Admin says:

      Bonjour.
      Normalement, une unité doit pouvoir dépasser les 10 volts. Mais le but premier est de pouvoir recharger des piles rechargeables, donc la tension va être limitée vers les 2 volts.
      Dans le cas présent, c’est plutôt l’intensité qui compte (d’où le passe de la technologie zinc-cuivre à la technologie magnésium-carbone).
      Cordialement.
      Association « The Transition Project »

  • Nahasi says:

    Certains éléments me sembleraient utile en complément des images. Par exemple la nomenclature des éléments nécessaires au fonctionnement de l’expérience. Le coût de l’énergie obtenue me semble être LE critère n°1 pour rendre obsolète l’abonnement edf.
    Cela changera certainement; mais le fait même de vouloir s’équiper d’un système alternatif représente encore aujourd’hui un surcoût initial déjà prohibitif pour les gens du peuple, c’est à dire la majorité des humains.

    • Admin says:

      Bonjour Nahasi.
      Justement, c’est l’un des points d’origine du Transition Project.
      La phrase qu’on utilise c’est « Ensemble nous sommes millionnaires ».
      Il est clair qu’individuellement, la possibilité de chaque humain est proportionnellement limitée au nombre d’euros (ou autre monnaie) qu’il a sur son compte en banque.
      Donc « nous sommes aussi libre que notre compte en banque le permet ».
      Le Transition Project sait comment résoudre ce problème, et nous allons maintenant passer de la théorie à la pratique. Le temps de mise en place ne dépend QUE des gens. Vu la situation actuelle, il est clair que pour le moment, ça va prendre du temps, car malheureusement les gens, même si on leur donne le choix, ne font pas forcément le bon. Il est plus facile de suivre une habitude que de la remettre en question.
      Conclusion : la transition va prendre du temps.
      Cordialement.
      Association « The Transition Project »
      PS : N’hésitez pas à vous inscrire si ce n’est pas encore fait.

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !