Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

L’enfant intérieur, l’adulte et le cheminement vers la véritable essence de l’être

Préambule : Tout au long de notre vie, nos expériences vécues nous ont amenées à connaître des moments de bien être dans lequel la joie et la légèreté sont ressenties. Ce sont des signes montrant que nous avons laissé place à notre enfant intérieur (en référence à Carl Gustav Jung qui utilise « le soi ») qui sont synonymes de spontanéité, simplicité et d’authenticité. Malgré tout, le plus souvent nous avons abandonné et nié tout cela en passant à l’âge adulte où nous avons fomenté un statut de « comédien » (une sorte de masque). C’est une réponse que nous avons mis en place afin d’obtenir l’attention et l’amour de la part des autres. En apprenant à écouter nos émotions et notre corps, nous pouvons reconnaître les souffrances de cet enfant et découvrir comment désamorcer le jeu conflictuel entre cet enfant intérieur et le comédien contenu dans l’adulte. Cette voie est fondamentale pour découvrir notre véritable essence intérieure et ainsi mener une vie sereine et épanouissante.

Nous avons tous le souvenir de notre enfance où notre joie de vivre était très manifeste. Nous pouvons même l’observer chez les autres, les enfants jouent, chantent, rient, courent, sautent, dansent…et ensuite ils vont se blottir contre leur mère lorsque le besoin s’en fait sentir. Après ils repartent pour de nouvelles aventures. Mais un jour, la réprimande arrive parce qu’ils dérangent, ils bougent, ils crient, c’est alors qu’ils se sentent jugés dans leurs comportements, leurs idées, leurs opinions. Ils sont mis de côté, jugés inconvenants voir détestables. Les voilà isolés tandis qu’ils appellent à l’amour et à l’attention. Ils se sentent tristes, seuls, perdus et en colères. Cet enfant est toujours à l’intérieur de nous, il est notre enfant intérieur.

À l’origine, l’enfant intérieur est libre. Il se manifeste de manière spontanée avec le plaisir de vivre, il est très loin des jugements et des comportements jugés bien ou mal. Or son élan de vie est enrayé de manière progressive. Alors qu’il laissait son comportement s’exprimer de manière spontanée, il reçoit des retours négatifs, des critiques, des blâmes..Cela devient dangereux pour lui car ses besoins psychologiques ne sont plus remplis. Son énergie de vie se retrouve bloqué, il devient alors blessé. D’enfant libre il passe au statut d’enfant blessé. Ce sont les deux principales facettes de notre enfant intérieur.

Or celui-ci vit toujours en nous actuellement. Il n’est plus l’enfant que nous avons été durant notre enfance, il a simplement évolué. Certaines blessures ont été renforcé par des douleurs de l’adolescence et de l’âge adulte mais il y a aussi celles qui ont été produites entre temps et bien sûr d’autres qui se sont effacées, que l’on a pardonnées ou dépassées. L’enfant intérieur exprime des émotions authentiques qui s’inscrivent dans les besoins fondamentaux de notre essence intérieure, que ce soit sa joie ou sa douleur.

Lorsque l’enfant se sent blessé, il y a deux possibilités, soit l’enfant est écouté, accueilli, consolé et tout redevient en ordre (dans la vie courante, c’est rarement le cas) ou bien il est à peine écouté, il est réprimandé parce qu’il est en colère ou renfrogné. Lorsqu’il est dans cette situation, il a alors le choix de tomber malade ou bien de composer avec sa situation et trouver une solution pour obtenir l’attention et l’amour dont il a nécessairement besoin pour vivre…C’est ce qu’il se passe pour nous, dans l’immense majorité des cas : nous développons notre « masque de comédien. »

Ses besoins fondamentaux ne pouvant être assurés, son inconscient produit alors un masque de comédien qui lui permettra de les obtenir d’une autre façon. Il devient alors un personnage fabriqué qui ne correspond plus à son essence profonde. Il adopte un comportement répondant un système de valeurs qu’il aura lui-même confectionné durant le vécu de ses expériences douloureuses. Il travaillera donc quotidiennement pour se calquer sur ce système de valeurs qui lui permettent (selon ses propres croyances) d’obtenir la satisfaction de ses besoins fondamentaux. Il se jugera donc bon ou mauvais par rapport à ce code mais jugera aussi les autres qui ne suivent pas ce système de valeurs. L’auto-discipline qu’il aura pour suivre ce système de valeurs est la clé de la réussite pour obtenir des autres ce dont il a besoin. Si il échoue, il se sentira coupable et honteux et peut même devenir moralisateur envers lui-même et envers les autres. Il n’y a plus rien d’authentique chez lui car il s’identifie profondément à ce comédien, à ce faux-moi. C’est un simulateur. Il en retire que très peu de joie et possède le sentiment qu’il faut toujours travailler et que pour réussir sa vie, il faut souffrir durement.

Cependant, ce comédien ne peut pas remplacer l’enfant intérieur car il est indélébile. Ce comédien se superpose simplement aux exigences de l’enfant intérieur qui ne reçoit pas ses besoins fondamentaux. Il en ressort donc que nos malaises actuels :ennui, tristesse, impression de ne pas être heureux etc viennent d’un conflit entre ces deux entités : le vrai, l’authentique (l’enfant intérieur) et le faux, le fabriqué (le comédien).

Nous finirons cette première approche en explicitant nos besoins fondamentaux qui, lorsqu’ils ne sont pas remplis engendrent les blessures, cicatrices inconscientes que nous traîneront comme des boulets jusqu’à la fin de notre vie terrestre.

Contrairement à ce que les gens peuvent croire, les besoins fondamentaux sont à peu près identiques pour chaque enfant indépendamment de leur culture. En effet, ils doivent recevoir de la nourriture alimentaire et un abris pour les protéger du climat. Ils ont besoin d’être accueilli et d’être reconnu, de sécurité, d’amour et d’attention. Mais ce n’est pas tout, nous devons être considéré comme une personne à part entière avec son caractère unique. Une présence humaine pour stimuler l’appareil sensoriel dans sa globalité est également primordial.

Il est intéressant de noter que lorsque ces besoins fondamentaux (ici simplement énoncé et non développé de manière précise et complète) sont remplis, nous obtenons des être humains très peu névrosés qui sont coopératifs, compatissants, altruistes, attentionnés et avec beaucoup d’empathie envers les autres. À l’opposé, lorsque ces besoins ne sont pas remplis vous obtenez les comportements contraires : compétitifs, égoïstes, individualistes etc. Aujourd’hui, il est pourtant admis que ces derniers comportements sont naturels chez l’Homme alors qu’en fait, ils sont seulement la conséquence de besoins humains non remplis. C’est à cette seule condition que nous pouvons parler de nature humaine inaltérable, celle qui donne des comportements différents en fonctions du fait que ces besoins soient remplis ou non. Ce que nous observons donc en ce moment, est une distorsion de la nature humaine. Notre véritable potentiel reste inexprimé…pour la plupart d’entre-nous.

À chaque fois que nous éprouvons du ressentiment c’est en fait la voix de notre enfant intérieur qui nous signal un conflit non résolus et utilise le langage des émotions: irritation, crainte, angoisse, peur, insatisfaction, désespoir, tristesse, rage, colère, déception, dépression…Ce sont des signes qu’il faut prendre en considération au risque de développer des troubles émotionnels, mentaux et physique.

Il existe de nombreuses techniques qui ont été développé pour se séparer de ces boulets qui nous pèsent. Tout est question de choix.

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !