Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

La créativité à l’école…

Sir Ken Robinson nous explique en quoi l’école tue la créativité :

5 réponses “La créativité à l’école…”

  • Guillaume says:

    100% d’accord avec ce qui est dit.

    Et quand je pense qu’il y a peu de temps encore, des amis de mes parents soutenaient qu’on ne peut pas « rendre quelqu’un de bête intelligent ».

    Si quelqu’un est considéré comme « bête » dans la société actuelle, c’est principalement parce qu’il n’est pas dans un environnement qui correspond à ce qu’il est.

    Je me rappelle, il y a quelques années, je disais quelque chose comme ceci : « C’est débile de crier sur un élève parce qu’il ne réussit pas un exercice de mathématiques ou de français. Ca se trouve, en sport, il a 16 ou 17 sur 20. Donc cet élève a tout simplement une nature sportive, pas une nature mathématique ou littéraire. Mettez-le à faire du sport et dans quelques années on le retrouvera dans l’équipe de France ou aux Jeux Olympiques. »

    Notre niveau de stupidité en 2012 est vraiment effarant.
    (surtout quand on sait en retour, lorsqu’on étudie l’EBR, qu’on a fait maintes découvertes sur comment faire qu’une personne donne le meilleur d’elle-même).

    Mettez Zidane à faire les calculs pour poser un engin d’exploration sur Mars en le faisant décoller de la Terre. Tout le monde va se foutre de sa gueule quand il va faire les calculs.

    En revanche, mettez-le sur un terrain de football, et c’est lui qui va vous ridiculiser.

    Notre système éducatif actuel, 12 ans après l’an 2000, n’a toujours pas compris ça. Pathétique.

    • Reb says:

      Trés juste, les rouages de l’éducation ne permettent pas à la majorité des adolescents de trouver leur voix.
      Pour reprendre l’exemple de quelqu’un qui serait excellent en sport, la logique voudrait qu’on lui parle de la formation sport-étude, malheureusement, même dans cette formation ciblée sur le sport, il faut être bon partout et les éléves remplissent des « contrats » avec un lycée qui les suit : s’il n’a pas de bons résultats dans les autres matiéres, s’il n’est pas capable d’obtenir son bac, il ne remplit plus le contrat et ne bénéficiera plus de la formation sportive. Les places y sont chéres, on sélectionne les élèves avant même leur entrée dans l’école, sur dossier ! donc on privilégie ceux qui ont les meilleures notes partout, alors qu’ils sortent seulement du collège ! et c’est valable pour toutes les entrées en formation spécialisée…

      Quelque part, disons le franchement, on ne privilégie pas le don de l’élève mais sa perméabilité et surtout sa malléabilité qui est ensuite redirigée au service du profit. La nuance est là.

      J’apporte mon témoignage : étant douée en dessin et en création étant enfant, il m’a fallu des années de boulot acharné dans les autres matiéres pour avoir de la crédibilité autour de moi. Il a fallu que j’étudie la méca, des logiciels d’infographie, que je connaisse l’histoire de l’art, que je déchire en technologie, que je sois bonne en maths et en physiques, mais aussi en anglais, en éco, en dessin industriel et j’en passe.

      Le résultat est déprimant, les études m’ont rendue insomniaque, à 19 ans j’étais prof en lycée et bts technologique mais j’ai perdu l’envie de créer, j’ai la sensation que je ne sais rien faire, que je ne m’éclate pas dans mon boulot, que je ne participe qu’à une vaste supercherie qui ne valorise que les enfants issus de milieux favorisés… Bref, l’éducation telle qu’elle est conçue aujourd’hui m’a appris certes beaucoup de choses, mais parallèlement m’a oté l’espoir de me connaître mieux et de valoriser mes capacités au service des autres. C’est le cas de tant de monde aujourd’hui !

      Dans l’éducation, on vous offre un oeuf, un véritable trésor, mais vous le cassez avant même qu’il ait éclos, parce que vous manquez de moyens, parce que la réalité c’est qu’on ne vous en offre pas un seul mais des dizaines, et que vous savez qu’ils vont tous éclore en même temps, et que si vous les laissez aller à leur rythme, l’affaire sera ingérable parce que vous n’avez que deux bras.
      C’est triste mais le nombre est le véritable problème, d’où cette sélection implacable.

  • djo says:

    bien d’accord avec toi, le système est pourri…

  • forest thierry says:

    le systeme educatif n’est pas le seul en cause dans le devenir de l’enfant mais tous sont environnement social ,ce qui inclu la famille les amis,mais aussi la tele et les medias, ce qui au 19 siecle avait une influence minimal represente une pression decisive sur l’avenir aujourd’hui

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !