Avez-vous fait un don ce mois-ci ?
A voir
Informations

Ce site héberge 1007 articles !

Bienvenue à Rochbambou, notre 98ème inscrit !

Pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter. Tous nos liens y sont maintenant présents !

NOUS CHERCHONS DU MONDE POUR FAIRE DES TRADUCTIONS FRANCAIS/ANGLAIS. CONTACTEZ-NOUS SI VOUS SOUHAITEZ NOUS AIDER !

N'hésitez pas à vous inscrire au Transition Project si ce n'est pas encore fait ! Plus nous serons nombreux, plus ça ira vite !

Si vous faites actuellement avancer un projet, venez le présenter et le faire vivre sur ce site !

TTP France a maintenant presque 5 ans d'existence !

Des plans de générateur à eau sont disponibles sur ce site !

[Alimentation et nourriture] Introduction à l’alimentation vivante

Bonjour.

Avant de lire cet article, pensez à lire les 2 précédents :

Dans cet article, nous allons parler de l’insalivation et de l’alimentation vivante.

L’insalivation

L’insalivation est l’imprégnation des aliments par la salive durant la mastication.

Phénomène méconnu, plus que la mastication en elle-même, ce qui importe lors du passage des aliments en bouche est l’insalivation, voila pourquoi on nous conseille de bien mâcher nos aliments.

Il convient, selon une formule de Gandhi : « de manger ses boissons et boire ses aliments ».

En effet, l’insalivation est ce qu’on appelle la pré-digestion et représente 1/3 de la digestion. Si un aliment a été bien mâché et salivé, il sera parfaitement assimilable, donc nourrissant, sans être lourd.

Introduction à l’alimentation vivante

Notre corps est construit pour les aliments élaborés par la Nature.

Il y a 2 types d’aliments que vous pouvez incorporer :

  • Les aliments biogéniques (céréales, graines germées et jeunes pousses de légumes) et les aliments bioactifs (fruits et légumes) qui engendrent la vie et l’activent.
  • Les aliments biostatiques et biocidiques (stockés, cuits ou raffinés) qui ralentissent la vie et la tuent.

Lorsque nous mangeons, le corps dépense beaucoup d’énergie pour assimiler les aliments, principalement pour transformer les protéines et les glucides en acides aminés, dont 8 sont essentiels.

Certains aliments contiennent les 8 : le quinoa ou le mélange riz-lentilles par exemple !

Les nutriments de certains aliments comme les graines germées sont déjà sous forme d’acides aminés, assurant au corps ses besoins vitaux sans dépenser d’énergie lors de la digestion !

Par une période d’alimentation biogénique et bioactive, nous pouvons nous régénérer et guérir des maladies.

Il faut savoir que du point de vue de la biologie humaine, le cuit est considéré comme un corps étranger par notre organisme, lequel se défend en envoyant ses globules blancs (phénomène appelé « leucocytose digestive »).

Manger 51% d’aliments crus empêche ce phénomène et permet d’assimiler tout ce que nous mangeons !

L’alimentation vivante désigne tout simplement un mode d’alimentation qui favorise très largement les aliments comportant un fort taux de nutriments nécessaires au corps humain. Pour comporter un fort taux de nutriments, ces aliments doivent par définition être naturels, non transformés, ne comportant pas d’additifs chimiques, et facilement assimilables par l’organisme humain.

Quels sont les aliments de l’alimentation vivante ?

Les aliments crus, bios, les graines germées, les jus frais de fruits ou légumes et les jus de jeunes pousses comme le jus d’herbe de blé.

Chacun peut y ajouter tout ou partie de ces aliments à son mode alimentaire habituel, en fonction des objectifs qu’il recherche.

A quoi et à qui ça sert de connaître l’alimentation vivante ?

Notre mode d’alimentation occidental est composé de beaucoup de produits transformés et issus de l’agriculture industrielle.

D’un côté, nos repas actuels ne comportent plus assez de nutriments. D’un autre côté, ils nous font ingurgiter des résidus de pesticides, des arômes artificiels, des colorants et des conservateurs dont on sait maintenant qu’ils ont des conséquences non négligeables sur la santé.

Se rapprocher de l’alimentation vivante, au niveau choisi par chacun, c’est revenir à un mode d’alimentation en accord avec les besoins originels et naturels du corps humain, et donc l’un des moyens de préserver sa santé ou de la restaurer.

Ce mode d’alimentation s’adresse à tout le monde, petits et grands, bien portants ou malades.

Le centre Hippocrate aux Etats-Unis l’utilise avec succès depuis plus de 50 ans pour restaurer durablement la santé de personnes gravement malades.

Exemples d’aliments vivants

On appelle aliments vivants les aliments qui favorisent la vie en respectant les besoins du corps humain, c’est-à-dire les aliments qui fournissent une quantité suffisante de nutriments facilement assimilables par notre biologie humaine.

Depuis les années 1950, les industries agro-alimentaires ont proposé des aliments de plus en plus pratiques, attractifs et rapides à consommer mais qui donnent au final des produits très transformés, comportant beaucoup d’additifs chimiques (colorants, conservateurs, arômes de synthèse, ..), et donc de plus en plus éloignés de leur vocation initiale fournie par la Nature, avec pour conséquence un effet néfaste sur la santé.

L’alimentation vivante propose au contraire de consommer des aliments majoritairement crus, bios, et d’origine végétale.

Par ce principe, les aliments proposés vont contenir des acides aminés de très bonne qualité, des minéraux, des vitamines, des hydrates de carbone, des oligo-éléments, de l’oxygène, des enzymes et des hormones végétales.

Les aliments cuits sont à éviter autant que possible selon vos goûts et possibilités, car la cuisson détruit une partie des vitamines ainsi que les enzymes qui sont entièrement détruites au dessus de 40 degrés Celcius.

Voici une liste d’aliments vivants :

  • les légumes
  • les fruits
  • les graines germées (lentilles, alfalfa, pois chiche, brocolis, …)
  • les oléagineux (noix, graines de tournesol, noisettes, amandes, …)
  • les céréales germées (blé, kamut, seigle, sarrasin, …)
  • les algues de mer
  • le pollen frais

Personnellement, je connais des gens qui sont passés à presque 100% d’alimentation vivante (ce n’est pas mon cas). L’idée ici est surtout d’informer sur ces découvertes dont on parle peu, afin que chacun puisse adapter son régime en fonction de sa culture, de ses goûts culinaires et de ses objectifs de vie.

Le Transition Project a pour vocation de donner l’information, pas de dire aux gens ce qu’ils doivent faire. C’est à chacun, suite à la lecture de ces informations, de changer ou de ne pas changer son alimentation suivant sa philosophie et ses réflexions personnelles sur l’alimentation afin de prendre dans ce discours ce qui peut améliorer sa vie et l’aider à atteindre ses objectifs philosophiques.

Très cordialement.

Guillaume, coordinateur Nourriture pour The Transition Project

7 réponses “[Alimentation et nourriture] Introduction à l’alimentation vivante”

  • Theinstanton says:

    est-ce que cette alimentation peut convenir à quelqu’un de sportif?

  • Theinstanton says:

    ah wé quand même, pourtant la plupart des gens pansent que la protéine qui ce trouve dans la viande ya que sa de vrai pour les sportifs et ils vont jusqu’à s’engloutir des pot de way mass (protéine en poudre) alors qu’il pourrait faire autrement et garder une meilleur santé… faudrait que sa rentre dans le crane des gens, en tout cas perso je vais essayer de manger plus de fruits et légumes même si j’avoue que j’adore la viande et que ce seras dure de me passer de mon petit kébab lol mais la santé passe avant le reste donc autant essayer donc merci pour ses info l’ami 😉

    • Guillaume says:

      La question à se poser est simplement : « Est-ce que je veux vivre longtemps ? ».

      Après, en fonction de cette réponse et des découvertes dévoilées dans cet article, tu manges selon ce qui se rapproche le plus de l’objectif que tu veux atteindre.

      Pour les protéines animales, il y a historiquement une explication qui explique notre culture d’aujourd’hui. Si j’ai le temps, j’en parlerai dans un autre article.

      Dans tous les cas, je pense lancer, pour les adhérents de TTP, un système de production national de graines germées. Ainsi, tout le monde pourra manger sain quelque soit l’endroit où il se trouve en France.

      Pour information, si tous les humains mangeaient des graines germées uniquement, on pourrait nourrir 26 milliards de personnes.

      L’idée ici n’est pas de convertir les gens (une culture ne se change pas comme ça), mais de les informer pour les faire réfléchir autrement sur leur alimentation.

  • GUB says:

    Une question sur les graines germées.
    Je veux bien qu’on puisse nourrir nettement plus de milliards d’humain sur Terre, mais… en toutes saisons ?

    • Guillaume says:

      Oui.

      Les graines germées, comme l’hydroponie ou l’aéroponie, sont de l’agriculture hors-sol (donc d’intérieur). Par conséquent, les plantes (ou les graines dans le cas présent), peuvent croître en toute saison.

      Il faut 2 à 7 jours pour que ce soit prêt (en fonction des graines). Donc pas besoin de terre pour les faire germer 😉

  • Benoît says:

    Très bel article. Effectivement quand on sait qu’en modifiant légèrement son alimentation et son activité physique on peut diminuer le risque de cancer de près de 50%, et améliorer sa qualité de vie en conséquence, cela vaut le coup d’y réfléchir ! 🙂

Laissez un commentaire avant de quitter la page !

Les 25 derniers commentaires :
close
Facebook IconYouTube IconTwitter IconSuivez-nous sur Google+ !Suivez-nous sur Google+ !